Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: les stades remplis au Qatar, un mirage

Comment la Fifa réussit à nier l’évidence d’une affluence visiblement en dessous des chiffres officiels qui évoquent des stades complets, au-delà même de leur capacité. Entre apparences et vérité, les organisateurs s’y entendent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Entre mille polémiques et impérieux contrordres de dernière minute, l’organisation Qatar 2022 se montre à la hauteur de son slogan, «Expect Amazing», «Préparez-vous à quelque chose d’extraordinaire.» De fait.

La dernière «merveille» en date brille par son absence, à tout le moins son insuffisance. Elle concerne les stades: ce Mondial manque de supporters. C’est une évidence. Le bleu des sièges est trop voyant pour espérer échapper à l’œil, même nu. Les caméras peuvent se détourner des manifestations ou des gestes qui gênent la Fifa, mais elles n’arrivent pas à camoufler ces troublants trous bleus dans les gradins. Troublants dans le sens où l’organe faîtier du football maquille visiblement, et sans aucune vergogne, les comptes de l’assistance et renseigne des stades non seulement pleins, mais garnis au-delà de la capacité maximale!

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par SALLAH Abdelhak, vendredi 25 novembre 2022, 12:52

    Encore et toujours ce bashing envers le Qatar... Ils ont construit 8 stades ultramodernes tandis que nous, nous avons été incapable de construire un stade national et on joue dans une enceinte d'avant guerre.

  • Posté par L. Jean-Christophe, vendredi 25 novembre 2022, 13:23

    Mdr... Vous comparez des choses qui ne sont pas comparables... Franchement votre commentaire est intellectuellement malhonnête... Et ce n'est pas le Quatar qui est critiqué, ce sont des pratiques esclavagistes, ce sont les magouilles en tout genre depuis l'attribution au Quatar de la cdm, c'est la construction de ces stades qui seront inutiles dans quelques semaines et qui sont un gâchis écologique sans nom, etc... Allez, vous me faites rire avec cette comparaison, Franchement, vous aboyez quand les propos des journalistes ne vont pas dans votre sens. Vous êtes juste risible...

  • Posté par Patric Stun, vendredi 25 novembre 2022, 12:38

    Continuez avec ce Qatar bashing, le vainqueur sera quand même champion du monde: et pas au rabais. Par contre, le Qatar se souviendra des pays qui ont organisés ce bashing. Le temps des nouveaux appels d'offres et contrats arrivera vite.

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs