Accueil Monde France

Affaire McKinsey: Emmanuel Macron dans le viseur des juges

Une enquête a été ouverte pour financement illégal de campagnes électorales. Dans le viseur du parquet financier : les liens entre le président et le cabinet de conseil McKinsey.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

S’il y a des preuves de manipulation, que ça aille au pénal ! On a l’impression qu’il y a des combines, mais c’est faux ! » En pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron s’était fortement agacé, au printemps dernier, quand avait éclaté ce qu’on avait alors appelé « l’affaire McKinsey ». Des sénateurs s’étaient émus du recours par l’Etat, de plus en plus fréquent (et de plus en plus coûteux), aux cabinets de conseil. En trois ans, entre 2018 et 2021, l’utilisation de ces cabinets d’experts avait plus que doublé, avait relevé la commission d’enquête parlementaire. L’ardoise s’était envolée : un milliard d’euros en une seule année !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patric Stun, vendredi 25 novembre 2022, 12:32

    Viseur de quels juges? Toute personne qui essayerait de parler mal de ce bonhomme serait au mieux un anarchiste, au pire un agent du Kremlin.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs