Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: Selim Amallah sort de l’ombre au Qatar

Mis au placard depuis de nombreuses semaines sur décision de la direction du Standard, le médian marocain profite de la Coupe du monde pour revenir au premier plan avant d’affronter les Diables.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour la sixième fois d’affilée, le Standard est représenté sur les pelouses de la Coupe du monde hors Diables rouges. Si Sclessin s’en était réjoui en 2002 (Rabiu Afolabi), en 2006 (Oguchi Onyewu), en 2010 (Milan Jovanovic), en 2014 (Daniel Opare et Eiji Kawashima) ou en 2018 (Guillermo Ochoa et Mehdi Carcela), l’enthousiasme a sans doute été moindre cette fois-ci en bord de Meuse malgré un tweet de félicitations pour la présence de Selim Amallah dans les 26 des Lions de l’Atlas. De tous les joueurs estampillés Pro League repris pour la 22e Coupe du monde, l’international marocain présente la triste particularité d’être le seul à vivre à l’écart du noyau A dans son club.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs