Quand le ciment « belge » s’engage dans la transition écologique

Une cimenterie neutre en carbone à l’horizon 2030 en Belgique ? Voilà l’ambition de GO4ZERO, un projet innovant et durable, déployé par Holcim. Le géant belge envisage des investissements pour près de 600 millions d’euros pour revoir la totalité de son processus de production, afin de réduire son impact environnemental et permettre en particulier la capture du CO2.

Se réinventer ou rester sur le carreau. Cette idée pourrait résumer la raison d’être du projet GO4ZERO, dont le but est de créer la plus grosse cimenterie européenne neutre en carbone. « Le défi est énorme, mais indispensable pour pérenniser notre activité en Belgique et maintenir des centaines d’emplois », explique Vincent Michel, Membre du comité de direction chez Holcim Belgique et Directeur du programme GO4ZERO. D’ici 2030, l’usine d’Obourg deviendra donc un modèle en matière d’innovation et de respect des exigences environnementales.

De la craie au calcaire : enjeu technique, préoccupation écologique

Depuis près d’un siècle, Holcim transforme de la craie d’Obourg en clinker, la roche artificielle servant de composant de base au ciment, dans ses fours en « voie humide ». Mais la fin de vie annoncée du gisement de craie vers 2034 et la lourde empreinte écologique du procédé mettent en péril la continuité à long terme de son activité. « Avec le renforcement justifié des contraintes financières sur les émissions de CO2, notre rentabilité est clairement menacée. A cela, il faut ajouter l’explosion des coûts énergétiques, en particulier de l’électricité qui touchent la production du ciment », explique-t-il. Sans oublier la nécessité de contribuer à la réduction massive du CO2 généré et rejeté : « L’industrie cimentière est un gros émetteur de gaz à effet de serre. Ce serait du “suicide” de ne pas se réinventer pour répondre aux défis climatiques ! Nous allons donc remplacer la craie par le calcaire, directement extrait dans nos gisements d’Antoing-Tournai. »

GO4ZERO, projet durable, local et circulaire

Une baisse de 30 % des émissions de CO2 par tonne de clinker, une diminution de 40 % de la consommation thermique et enfin une réduction de 50 % des besoins externes en énergie électrique, trois objectifs clés pour ce projet d’envergure. Première étape ? Remplacer les infrastructures existantes. « À Vaulx-Gaurain, à proximité des sites d’extraction du calcaire, une installation de traitement verra le jour ; ensuite, des trains achemineront la matière première vers la nouvelle unité de production d’Obourg, où nous adopterons le procédé en “voie sèche” d’une toute nouvelle génération, affichant un bilan écologique inégalé sur de nombreux points. Une fois mis en service, la combinaison des investissements sur ces deux sites permettra d’atteindre les objectifs intermédiaires que nous nous sommes fixés. », poursuit Vincent Michel. Dans sa seconde phase, le projet GO4ZERO prévoit de décarboner la production de clinker en capturant en en purifiant le CO2 résiduel sur son site d’Obourg, avant de le transporter par pipeline et de le séquestrer en mer du Nord.

BNP Paribas Fortis, vrai partenaire

Avec GO4ZERO, Holcim s’inscrit pleinement dans la transition écologique et l’ambition zéro carbone, traçant ainsi l’avenir de l’industrie cimentière. Une ambition synonyme d’investissement massif, à hauteur de 600 millions d’euros. “Le soutien (par le biais de crédits ‘verts’) et la visibilité offerte par BNP Paribas Fortis sont essentiels, notamment pour aider le projet à ‘exister’ à l’échelle européenne et pouvoir ainsi postuler aux aides financières de l’Europe dans le cadre du ‘Green deal’ et notamment du ‘Fit for 55’. Avoir à nos côtés une institution bancaire de premier plan, comme BNP Paribas Fortis, est à la fois un gage de crédibilité et d’attractivité : la preuve que ce projet industriel est valorisé localement pour son engagement écologique et possède donc les atouts pour s’imposer sur le plan européen”, conclut Vincent Michel.

Positive Banking | BNP Paribas Fortis



“Dans une industrie émettrice de CO2 comme celle du ciment, GO4ZERO se profile comme un projet totalement innovant, qui s’inscrit parfaitement dans la transition écologique”, Vincent Michel, Membre du Comité de Direction chez Holcim Belgique et Directeur du Programme GO4ZERO.

La UneLe fil info Partager
Sommaire