Accueil La Une Économie

Pourquoi certains producteurs sont au bord du gouffre?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les transactions bilatérales (de gré à gré) comportent un risque. Si l’une des parties fait défaut, l’autre se retrouve le bec dans l’eau (elle n’est pas payée ou ne reçoit pas l’énergie promise). L’avantage des bourses de l’énergie, c’est qu’elles absorbent ce risque. Pour chaque transaction enregistrée pour laquelle la livraison n’a pas encore été faite, le gestionnaire de la bourse réclame en effet une contrepartie – une sorte de préfinancement du futur achat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs