Accueil Culture Livres

Jonathan Coe: «Dans une famille, on peut toujours plus»

Jonathan Coe met à nu les divisions de l’Angleterre en racontant, sur trois générations, l’histoire d’une famille britannique ordinaire. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Le royaume désuni. Jonathan Coe. Gallimard. Traduit de l’anglais par Marguerite Capelle. 496 p. 23 €, ebook 19 €

Après le cœur, l’âme. L’avant-dernier roman de Jonathan Coe, en 2019, remontait aux racines du Brexit, que le romancier cernait de façon humoristique, tâtant le pouls de l’Angleterre alors qu’elle s’apprêtait à acter son divorce avec l’Union européenne. Le choc désormais digéré, Jonathan Coe entreprend avec Le royaume désuni de dénicher l’âme de son pays et ses déchirures par l’évocation de sept événements historiques depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à l’épidémie de covid, en 2020. Soit 75 années d’histoire racontées à travers le destin d’une famille issue de la ville de Bournville, proche de Birmingham, frappée par les soubresauts de son époque, du couronnement de la reine d’Angleterre à la mort de Lady Di, en passant par la victoire de l’Angleterre à la Coupe du monde de 1966 face à l’Allemagne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs