Accueil Sports Coupe du monde

«L’atmosphère semble plus légère sans lui»: le forfait de Karim Benzema aurait libéré le vestiaire de l’Équipe de France!

Le récent Ballon d’Or a été contraint de renoncer en dernière minute à la Coupe du monde en raison d’une blessure au quadriceps. Et son départ aurait un impact positif sur l’ambiance dans le vestiaire des Bleus, selon l’Équipe.

Temps de lecture: 2 min

Forfait de dernière minute pour la Coupe du monde suite à une rechute de sa blessure au quadriceps gauche, Karim Benzema s’est ajouté à la longue listes de blessés de l’Équipe de France. Mais son absence, qui représente de prime abord un terrible coup dur aussi bien pour les Bleus que pour lui, pourrait finalement avoir eu un effet positif sur le vestiaire français.

Selon les informations du journal l’Équipe, il y aurait carrément « un avant et un après » le départ de Benzema, qui aurait eu un impact conséquent sur l’ambiance dans le vestiaire. « De l’avis de nombreux témoins, il y a un avant et un après dans la vie de groupe depuis le départ de Benzema. À l’hôtel, l’atmosphère semble plus légère. C’est même un sujet de discussion en interne ou entre les joueurs et leur entourage », écrit le quotidien français, qui ajoute que peu de joueurs, mis à part son ami Marcus Thuram, étaient à son chevet suite à sa blessure. Il n’aurait même croisé aucun autre coéquipier, tous endormis, lorsqu’il a quitté le Qatar dimanche dernier, vers 6 heures du matin.

« Sans lui, dimanche dernier, les joueurs, pour une fois vraiment au complet, s’étaient retrouvés dans leur salle de vie commune », ajoute l’Équipe. « Un lieu aménagé (consoles, billards, baby-foot), où les jeunes, après le dîner, jouent aux cartes, au Uno, et les anciens au poker, tout en regardant les matches de la Coupe du monde. La première vraie soirée sympa depuis le début du rassemblement. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb