Accueil Société Enseignement

Enseignement supérieur: des mesures «au cas par cas» pour soutenir les étudiantes enceintes

Faute de statut ou de congé de maternité obligatoire, des étudiantes de l’enseignement supérieur se voient contraintes de jongler entre les premiers biberons et les feuilles de révision.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Avec l’allongement des études, la diversification des profils étudiants, mais aussi la reprise d’études à horaires décalés, les grossesses en cours de cursus se font moins rares qu’auparavant. Mais comment concilier un accouchement, et ensuite un post-partum, avec la charge de travail inhérente aux études supérieures ? La question ne se poserait pas pour les personnes exerçant un travail salarié. Le congé de maternité obligatoire pour une durée minimum de neuf semaines après l’accouchement vise à mettre la maman au repos tout en lui permettant d’appréhender sa nouvelle vie. Il en va de même pour les aidants proches ou les indépendants (de plus courte durée et moyennant certaines conditions).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, mardi 29 novembre 2022, 1:01

    C’est bien d’avoir des enfants que la société pourra prendre en charge. Toujours plus à charge de la sécurité sociale qui a déjà des grandes difficultés.

  • Posté par collin liliane, lundi 28 novembre 2022, 0:25

    Elles ne peuvent pas attendre d'avoir fini leurs études, d'avoir trouvé un logement et de gagner leur vie pour faire un gosse? Marre des mesures visant à aider les irresponsables.

  • Posté par Hourdeau Chantal, dimanche 27 novembre 2022, 22:03

    Elles savent quand même comment faire pour ne pas avoir d'enfant alors pourquoi elles ne prennent pas leurs précautions ces cruches???? Faut pas être maligne pour avoir un enfant quand on est aux études!!!

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs