Accueil Société Régions Bruxelles

Émeutes à Bruxelles après Belgique-Maroc: le premier bilan de la police (photos et vidéos)

Utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique : la police dresse un premier bilan des émeutes qui ont lieu dans le centre de Bruxelles.

Temps de lecture: 4 min

Des émeutes ont éclaté dans le centre de Bruxelles, dimanche en fin d’après-midi, après la victoire du Maroc contre la Belgique dans le cadre de la Coupe du monde de football au Qatar. Une centaine de policiers, munis de canons à eau, ont dû intervenir contre des supporters qui ont détruit du mobilier urbain et ont lancé des projectiles en direction de la police.

► Toutes les images des débordements

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a demandé, via Twitter, à toute personne d’éviter le secteur du boulevard du Midi et des rues adjacentes.

« Je condamne avec la plus grande fermeté les incidents de cet après-midi. La police est déjà intervenue fermement. Je déconseille donc aux supporters de venir dans le centre-ville. La police engage tous ses moyens pour maintenir l’ordre public », a réagi le bourgmestre Bruxelles, Philippe Close, également sur Twitter. « J’ai donné ordre à la police de procéder à des arrestations administratives des fauteurs de troubles », a-t-il ajouté.

À lire aussi Philippe Albert débriefe Belgique-Maroc: «Les Diables sont nettement sur la pente descendante, c’était attendu mais c’est plus tôt que prévu»

BRUSSELS SOCCER WORLD CUP 2022 BELGIUM VS MOROCCO

« Vers 15h22, des dizaines de personnes, dont certaines étaient encagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l’ordre, ce qui a compromis la sécurité publique », a expliqué à Belga Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. « Il y a eu utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique, notamment d’un conteneur à l’intersection du Boulevard Lemonnier et de la rue de Woeringen », a détaillé la police.

« On déplore aussi la destruction d’un feu de signalisation ainsi que l’encerclement d’un véhicule avec occupant sur le Boulevard Lemonnier. Mais aussi, un journaliste a été blessé au visage par des feux d’artifice. C’est pour ces raisons qu’il a été décidé de procéder à une intervention de la police, avec déploiement de l’arroseuse et utilisation de gaz lacrymogène », a exposé la porte-parole.

Une ambulance a été caillassée à hauteur du boulevard Lemonnier, a indiqué le porte-parole des pompiers Walter Derieuw. « Il y a des dégâts à la carrosserie, les rétroviseurs et les phares », a-t-il précisé.

Des débordements à Schaerbeek

Un peloton de police, d’environ 40 effectifs, est intervenu dimanche soir sur la place du Pavillon à Schaerbeek, pour des débordements en marge du match de football. « La situation est actuellement sous contrôle. Aucun dégât important n’est à déplorer et aucun blessé non plus », a déclaré à l’agence Belga le commissaire Michaël De Beul, porte-parole de la zone de Bruxelles-Nord.

« Nous avons dispersé un groupe, place du Pavillon à Schaerbeek, qui fêtait la victoire de l’équipe nationale marocaine de football, sans trop de problème au départ, mais qui a commencé ensuite à s’en prendre aux véhicules qui passaient », a expliqué le commissaire de police. « C’était à tel point qu’il y avait danger pour l’intégrité physique des personnes, raison pour laquelle nous sommes intervenus pour les disperser », a-t-il indiqué, dimanche vers 18h45.

« Pour l’instant, on occupe le territoire et donc il n’y a plus d’incidents », a-t-il poursuivi. « Il s’est agi d’incidents mineurs. Il n’y a pas de blessés et, à ma connaissance, pas de dégâts aux véhicules. À l’heure où l’on se parle, il n’y a pas non plus d’arrestations, mais ça peut évoluer. Pour l’instant, notre mission première est de rétablir l’ordre. »

De Croo condamne

Le Premier ministre Alexander De Croo a condamné les émeutes. « Le football doit être une fête », a-t-il déclaré lors de son retour d’une visite de deux jours en Ukraine. De Croo (Open Vld) a également souligné que la violence est inappropriée dans de telles circonstances.

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a pour sa part déclaré trouver « attristant de voir comment quelques-uns profitent de la situation pour provoquer une émeute ». Elle a, sur Twitter, remercié les forces de l’ordre qui, selon elle, « mettent tout en œuvre pour mettre un terme » aux violences « et feront tout pour identifier les émeutiers dans les prochains jours ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

35 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 28 novembre 2022, 0:25

    Allez au Maroc. Les gens là-bas vous diront avec mépris que ceux d'ici sont de la racaille. Idem en Turquie. On m'a même dit : "Des sous-hommes !".

  • Posté par camie dubois, lundi 28 novembre 2022, 0:16

    Quand va t on nous débarrasser de tout ça

  • Posté par collin liliane, lundi 28 novembre 2022, 0:17

    Quand on votera autrement.

  • Posté par collin liliane, dimanche 27 novembre 2022, 23:27

    "Je condamne avec la plus grande fermeté les incidents de cet après-midi". On n'y croit plus: c'est bidon. Comme d'habitude, il n'y aura aucune véritable sanction, à part éventuellement quelques jours en IPPJ qui ne serviront à rien. Et de toute manière, les parents sont insolvables.

  • Posté par cordier laurent, dimanche 27 novembre 2022, 22:05

    Si c'est ça la fête du foot, je n'en veux pas !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo