Accueil Économie Finances

La Belgique n’échappe pas aux visées financières du Qatar

Depuis 30 ans, la Belgique est un terrain de chasse limité mais pas anodin pour les investisseurs qataris. De l’immobilier au chocolat, en passant par le foot et la finance, ils ont misé à de multiples reprises sur l’économie belge, comme le montre une étude du Crisp qui sera publiée ce lundi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

La polémique sur l’organisation de la coupe du monde au Qatar ne fait que s’amplifier, au fil des jours. Mais au fait, que pèse aujourd’hui le Qatar dans l’économie belge ? Un économiste du CRISP (Centre de recherche et d’information sociopolitiques), David Van Den Abeel, a fait l’exercice en épluchant une série de sources et de bases de données. Le résultat de ses recherches sera publié ce lundi sur le site web du Crisp. Une étude que Le Soir a pu consulter. Elle montre que le volume des investissements qataris a varié au fil du temps, dans notre pays, mais que des investissements sont toujours bien présents, notamment en Wallonie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lecocq Annie, mardi 29 novembre 2022, 8:22

    Je n'ai plus JAMAIS acheté un chocolat Galler suite au rachat de cette société par le qatar.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs