Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Roberto Martinez reconnait des tensions dans le groupe des Diables rouges

Le sélectionneur des Diables rouges a toutefois indiqué qu’il savait comment faire revenir la joie dans l’équipe.

Temps de lecture: 2 min

Battus par le Maroc de dimanche pour leur deuxième match de groupe de la Coupe du monde, les Diables rouges inquiètent plus que jamais. Interrogé sur la situation de l’équipe dans un entretien accordé à la RTBF, Roberto Martinez est revenu sur cette contre-performance. « Je suis déçu par notre prestation, bien sûr. J’ai vu une peur de perdre sur les visages, et ça, c’est de ma responsabilité de trouver des solutions, de changer l’état d’esprit des joueurs. Parce que quand vous jouez un match avec cette peur, il est très difficile d’utiliser vos qualités et de gagner », a-t-il expliqué.

« Notre équipe a besoin de se procurer des possibilités, de prendre du plaisir sur la pelouse. On ne parvient pas à développer tout notre potentiel en ce moment », a poursuivi Martinez. « Je sais quoi faire pour faire revenir de la joie dans l’équipe. On a quelques jours devant nous. Si on parvient à franchir cet obstacle, je pense qu’on verra tout le potentiel de notre équipe dans ce tournoi. On a fait suffisamment de choses dans le premier match pour le gagner. On a mieux débuté contre le Maroc, on a eu de bons moments. Il y a plusieurs aspects sur lesquels nous n’étions pas prêts, ça doit redevenir le cas contre les Croates. C’est un peu notre final dans ce Mondial. Je n’ai pas de regret sur ce match, je n’en ai jamais. »

À lire aussi Coupe du monde: les Diables dans le rouge avant la Croatie

Et le sélectionneur des Diables rouges a admis qu’il y avait des tensions dans le vestiaire, notamment marquées par la réponse de Jan Vertonghen à Kevin De Bruyne ce dimanche. « Oui, il y a des tensions dans le groupe. C’est naturel. Les joueurs évoluent ensemble depuis très longtemps. C’est comme dans une famille. Si vous n’avez pas de tension ou de désaccord dans une famille, c’est parce que vous n’avez pas d’émotions. C’est la première fois qu’on se retrouve dans ce genre de situation. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, lundi 28 novembre 2022, 15:23

    Martinez ne doute jamais de lui?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 28 novembre 2022, 12:58

    "Prendre du plaisir sur la pelouse" : il est loin le temps où l'on jouait au football pour le plaisir ! Idem pour tous ces sports où l'on vise le business et/ou la performance, au détriment de la santé des pratiquants.

Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb