Accueil Société

Proches de la saturation, les refuges pour animaux sont en difficulté

L’inflation et la baisse des adoptions rendent le quotidien des refuges pour animaux plus tendu que d’habitude depuis quelques semaines. Plusieurs refuges sont d’accord pour dire que les difficultés commencent à s’accumuler.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Franck Goffaux, directeur de la SPA de Charleroi nous accueille avec bonhomie, une manière de compenser peut-être son quotidien : factures qui grimpent et baisse des adoptions entre autres. Les refuges ne sont pas épargnés par la crise. Gérer une structure comme celle de Charleroi c’est veiller au bien-être de milliers d’animaux tout au long de l’année, gérer 18 employés, et tout cela a un coût. Baisse des dons et refuge proche de la saturation, voilà deux problématiques qui inquiètent Veeweyde, la SPA de Charleroi et Help Animals Anderlecht.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Sergeant Philippe, lundi 28 novembre 2022, 14:32

    Je suis tout de même un peu interpellé par cet article, au moment où le gouvernement a tant de difficultés à assurer le gîte et le couvert à des personnes en difficulté (migrants, SDF, etc.). Où notre société met-elle la priorité : les gens ou les bêtes ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs