Accueil Police et justice

Dix mille policiers font trembler Bruxelles: la manifestation en images (photos et vidéo)

La police est en colère. Elle dénonce ce qu’elle considère comme des promesses non-tenues et un manque de respect de la part du gouvernement fédéral, tant en matière de financement que d’application de sanctions pour les violences à son égard.

Temps de lecture: 2 min

Dix mille policiers - selon les chiffres officiels - ont manifesté lundi à Bruxelles pour exiger davantage de respect de la part du gouvernement fédéral. Ils n’ont pas lésiné sur les moyens pour faire entendre leur colère.

Le cortège s’est élancé du boulevard Albert II vers 10h30. Au sein de celui-ci, outre des affiliés du SLFP, de la CGSP, de la CSC ou encore du SNPS, se trouvaient également des représentants de la police néerlandaise.

11004963-003
Photo News.

Les manifestants ont pris la direction du Palais de Justice, en passant par Plaisirs d’Hiver, puis à proximité du siège de l’Open Vld et devant la gare centrale. Tout au long du parcours, des centaines de pétards ont été allumés, suscitant par moments l’inquiétude des commerçants et des passants.

11004963-011
Photo News.

Certains vestiges du rassemblement de la veille contre les violences faites aux femmes ont par ailleurs été moyennement appréciés. Une affiche portant le message «Police sexiste, Etat patriarcal» a ainsi été rageusement arrachée et laissée en pièces sur le trottoir.

Arsenal pyrotechnique assourdissant

Arrivés place Poelaert, les manifestants ont laissé éclater leur colère en déployant un arsenal pyrotechnique particulièrement assourdissant. L’entrée du parking sous-terrain a notamment été complètement enfumée pendant un long moment.

11004963-014
Photo News.

«La manière dont nous sommes traités est scandaleuse, nous ne pouvons l’accepter,» a clamé Carlo Medo du NSPV à la fin du rassemblement, à quelques dizaines de mètres du cabinet du Premier ministre. «Il est temps que le monde politique entende le signal.»

11004963-022
Photo News.

Eddy Quaino, permanent CGSP, a poursuivi en rendant hommage aux policiers récemment tués en service. «Nous avons besoin de moyens et de sécurité, la ministre de l’Intérieur doit prendre conscience de la colère. Nous allons gagner ce combat!», a-t-il ajouté.

BELGIUM-SECURITY_POLICE-PROTEST (2)
REUTERS.

«Respect. C’est ce dont vous faites preuve, et ce que vous êtes en droit d’exiger», a conclu Vincent Gilles du SLFP, revendiquant de son côté 12.000 participants.

BELGIUM-SECURITY_POLICE-PROTEST (3)
REUTERS.

La délégation syndicale a ensuite pris congé des manifestants peu après 13h30 pour aller à la rencontre d’Alexander De Croo.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par A. S., lundi 28 novembre 2022, 16:49

    J'espère que des auto-pompes étaient déployées pour asperger, si besoin est, les kings de la matraque.

  • Posté par collin liliane, lundi 28 novembre 2022, 14:38

    Soutien total à la police. Merci d'avoir encore le courage de faire ce métier que le laxisme politique et judiciaire rend chaque jour plus difficile.

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko