Accueil Économie Finances

Arnaques bancaires: un jeune sur dix sollicité pour devenir une «mule»

Les tentatives de fraude aux comptes et cartes bancaires ont touché deux fois plus de Belges qu’il y a un an. Les adolescents et jeunes adultes seraient des cibles privilégiées pour les escrocs.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Messages envoyés via Facebook Messenger ou What’sApp, SMS, e-mails ou encore recrutement de mules sur Instagram et TikTok, voire en rue : les tentatives de fraude bancaire sont de plus en plus nombreuses et les canaux utilisés de plus en plus variés, alerte la fédération du secteur financier, Febelfin. Fraude à l’investissement, à la facture, appel à l’aide… Si l’arnaque la plus classique consiste à vous convaincre d’enregistrer vos données financières sur un site internet frauduleux, copie confirme de celui de votre établissement bancaire, pour, par exemple, remplacer votre carte soit-disant périmée, les méthodes déployées, elles aussi, se diversifient. Les buts poursuivis par les escrocs restent par contre identiques : vous soutirez vos économies et/ou laver de l’argent sale.

Résultat, selon une étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2.164 personnes, 71 % des Belges de plus de 16 ans ont été confrontés à un message de phishing ces 6 derniers mois. C’est deux fois plus qu’un an auparavant (34 %). Toujours selon le même sondage, 8 % des personnes touchées sont passées à l’acte. Un pourcentage qui monte à 11 % si l’on s’intéresse à la tranche des 16-30 ans.

Les jeunes adultes seraient en effet des cibles idéales pour le hameçonnage : 25 % d’entre eux déclarent ne jamais avoir entendu parler de ce phénomène et 13 % se disent prêts à transmettre leur PIN et numéro de carte si leur banque leur demandait, contre 3 % des 31-79 ans. Pour rappel, une banque n’exige jamais ce type d’informations en dehors d’une transaction sécurisée.

À lire aussi Achats en ligne: comment dénicher les «codes promo»?

Des concepts trop peu maîtrisés par les « digital native »

« Les “digital native” qui utilisent pourtant leur smartphone très fréquemment sont en réalité peu éduqués à la protection de leurs données personnelles en ligne », précise Isabelle Marchand, porte-parole de Febelfin. Un constat récemment corroboré par la Fondation roi Baudouin dans son baromètre de l’inclusion numérique.

Plus grave selon la fédération du secteur financier : 16 % des 16-30 ans ne seraient pas contre le fait de prêter leur carte et code bancaire à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas, contre de l’argent. Ce qui revient à devenir « mule financière », soit mettre son identité à disposition de criminels qui, par ce biais, blanchissent des capitaux obtenus illégalement (parfois via le phishing classique). Un jeune sur 10 déclare ainsi avoir déjà été approché par des escrocs (contre 6 % l’année passée).

« Près de 8 adolescents sur 10 ne savent pas ce qu’est une mule financière, ce qui constitue déjà un problème en soi et en fait des cibles particulièrement faciles », poursuit-on chez Febelfin, qui a recueilli des témoignages d’enfants et de parents pour une campagne destinée à sensibiliser la population à la problématique. « Les arnaques sont de deux types. Soit le recrutement se fait via des vidéos et messages sur les réseaux sociaux type Snapchat et TikTok, soit en direct dans des lieux de fêtes, près des gares et aux alentours des écoles. »

Au-delà des potentielles conséquences financières, une mule peut être tenue responsable de blanchiment d’argent. Elle risque par conséquent de lourdes amendes et une peine de prison. Et des relations bancaires compromises à vie.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 30 novembre 2022, 5:16

    C’est très rassurant ! Voilà une tranche d’âge qui ne regarde pas les infos, ne lit pas le journal, pense s’informer sur les réseaux sociaux … et ne sait manifestement pas grand chose !

  • Posté par Olivier Clausse, mardi 29 novembre 2022, 8:47

    Faute d'orthographe: "vous soutirer"

  • Posté par Lecocq Annie, mardi 29 novembre 2022, 8:16

    Monde puant !

Sur le même sujet

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière