Accueil Culture Livres

«The Dictionary of Obscure Sorrows», le dico des nouveaux maux

Best-seller du « New York Times », « The Dictionary of Obscure Sorrows » comble les manques de la langue anglaise en nommant nos « peines indéfinissables ». Comment avons-nous pu vivre sans ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

V emödalen  : l’impression que tout a déjà été fait. Koïnophobia  : la peur de vivre une vie ordinaire. Socha  : la prise de conscience de la vulnérabilité des autres. Scabulous  : la fierté que l’on éprouve à porter certaines cicatrices. Onism  : la frustration de n’habiter qu’un seul corps, de ne vivre qu’à un seul endroit alors qu’il reste le monde à explorer. Larousse n’est pas convaincu ? Qu’importe. Ce qui compte, c’est de mettre un mot sur les « peines indéfinissables », ces obscure sorrows que l’Américain John Koenig a rassemblés dans un livre de 300 pages, qui lui a pris… douze ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Droit de cuissage

Voici la nouvelle de Gilles Pellerin pour le nouveau numéro de la revue « Marginales ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs