Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Crise chez les Diables rouges: d’où viennent les fuites dans la presse? La réponse de Thibaut Courtois

Étant l’un des leaders du vestiaire des Diables rouges, Thibaut Courtois a fait part de sa vision des choses, ce mardi, à l’occasion d’une conférence de presse extrêmement attendue.

Temps de lecture: 4 min

Phénoménal contre le Canada en arrêtant notamment un penalty d’Alphonso Davies (1-0) puis loin d’être irréprochable face au Maroc (0-2), Thibaut Courtois (30 ans) vit également une Coupe du monde bien loin de ses attentes personnelles. Le meilleur gardien du monde se veut impuissant dans l’animation du jeu belge. Fort logiquement. Pourtant, il sait pertinemment qu’une nouvelle contre-performance face à la Croatie sonnera le glas des ambitions nationales au Qatar. Et mettra sans doute un terme définitif à cette génération dite – à tort ou à raison – « dorée ».

À deux jours de ce match décisif, Thibaut Courtois s’est exprimé en conférence de presse. L’occasion pour lui d’expliquer sa vision des choses sur l’ambiance délétère régnant au sein du groupe. « J’ai pris la parole lors de la réunion, je suis l’un des joueurs les plus expérimentés du groupe. Mais ce qui a été dit doit rester interne. Cela reste privé. C’est bien d’avoir eu ce moment pour régler les choses. La meilleure chose à faire, c’est d’être honnête tous ensemble », indique le gardien belge. « Je n’ai pas senti qu’il y avait des problèmes au sein du groupe. Les histoires racontées ont pour but de créer une mauvaise ambiance au sein du groupe. En tant que groupe, nous devons laisser la négativité en dehors, et prendre uniquement le positif pour préparer le match de jeudi. Le principal problème, c’est de voir des choses sur les réseaux sociaux ou dans les journaux. Tout le monde prend tout ce qui sort dans la presse comme des vérités. Mais ce sont des mensonges. On n’a pas besoin de trouver qui a fait sortir ces trucs. Je ne pense pas que ce soit au sein de groupe, car nous sommes une équipe, une famille. Si on le découvre, c’est son dernier jour en équipe nationale. »

« J’étais fâché avec moi-même »

Après la défaite face au Maroc, Courtois était légitimement déçu, lui qui a frappé du poing le banc de touche. « J’étais le premier à rentrer au vestiaire. J’étais forcément déçu puis Roberto Martinez a parlé. Sur le moment, j’étais fâché avec moi-même, avec tout le monde. Je n’aime pas perdre. C’est l’esprit de vainqueur. Je ne sais pas si tout le monde a autant de rage, il faut demander à chaque joueur. Mais je pense que tout le monde en a », expose le Merengue, avide de revanche. « La rage de vaincre et la volonté de gagner sont importantes. Tactiquement, ce n’était pas mal contre le Maroc. L’organisation et la défense étaient bonnes. Nous avons créé trop peu d’occasions lors des deux premiers matches. Nous allons travailler sur ce point maintenant. L’entraîneur a plusieurs plans prêts. Maintenant, c’est à nous de les exécuter correctement. Je suis sûr que nous pouvons battre la Croatie, même si c’est une équipe très forte. »

Si Thibaut Courtois n’accepte pas l’argument de l’âge car il évolue aussi au sein d’un Real Madrid vieillissant mais triomphant (« l’âge ne joue aucun rôle »), personne parmi les anciens n’a annoncé sa future retraite internationale. « Personne n’a dit qu’il s’agissait de sa dernière Coupe du monde. Cela devrait être une motivation supplémentaire pour tout le monde, car on ne sait pas ce qui peut se passer dans le futur. On doit toujours jouer comme si c’était notre dernier match de Coupe du monde. Regardez les Italiens. Ils ne sont pas là maintenant. Qui l’aurait cru il y a deux ans ? Nous ne voulons pas parler de l’avenir. Chacun choisira pour lui-même. »

Courtois va fêter ses 100 caps avec les Diables rouges ce jeudi contre la Croatie. Il a vécu de grands moments, et ce n’est peut-être pas encore terminé. « Mon plus grand moment en sélection ? Mon premier match et certainement le match contre le Brésil en 2018. J’espère que mon centième match avec la sélection contre la Croatie sera aussi un grand match », terminait l’intéressé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Hiersoux Michel, mardi 29 novembre 2022, 16:58

    On accorde beaucoup trop d'importance à ces gamins narcissique !

  • Posté par VERDOODT Jean-marie, mardi 29 novembre 2022, 17:20

    Ce commentaire est encore un bel exemple de négativité comme l'explique Courtois.

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb