Accueil Culture Cinéma

Pas celles que vous croyez

L’éditorial du MAD, par Jean-Marie Wynants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Célébrée comme une révélation, Alice Diop a pourtant déjà huit films derrière elle. Des documentaires qui, malgré leur qualité, ne lui ont jamais offert la visibilité de ce premier long-métrage de fiction. Avec Saint Omer, elle invite les spectateurs (et pas uniquement les spectatrices) à s’interroger sur la question de la maternité mais aussi sur la place qui nous est assignée dans ce monde en fonction de notre sexe, notre âge, notre couleur de peau… Cela se vérifie à travers son parcours, mais aussi celui de celles et ceux qui l’entourent. Outre la place faite à de grands noms du théâtre (Valérie Dréville, Robert Cantarella), le parcours des deux comédiennes principales est lui aussi édifiant. L’une, Guslagie Malanda, est une formidable actrice mais aussi une historienne de l’art, commissaire de diverses expositions. L’autre, Kayije Kagame, a créé plusieurs de ses textes au théâtre mais aussi collaboré, notamment, avec Bob Wilson et le collectif flamand TG Stan. Des personnalités fortes qui, comme la réalisatrice, déjouent magistralement les clichés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs