Accueil Culture Musiques

Antoine Pierre: «Je suis seul sur scène, avec quelqu’un d’invisible à côté»

Antoine Pierre est un batteur mosaïque qui a joué avec (presque) tout le monde et mène Urbex et NextApe. Son dernier projet, Vaague, joue avec l’électronique.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Vaague. From the ashes. Shapes no Frame / Pias. Bozar, salle M, Bruxelles, samedi 3, 20 h 30

Vaague, parce que c’est la marée des news, la vague qui remplace l’autre, la surprise aussi, l’inattendu. Avec deux « a » pour ne pas être pris pour « vague » qui, en anglais, signifie flou, indistinct. En fait, Antoine Pierre aurait pu ne conserver que son patronyme, style Antoine Pierre Solo. Mais il faut l’avouer, Vaague, ça sonne bien, et ça réfléchit remarquablement le flux permanent de l’électronique qui irrigue dans ce projet le drumming d’Antoine. Deux EP déjà sortis : Vaague et From the ashes. sur le label Shapes no Frame, distribué par Pias. Avant, sans aucun doute, un LP, bientôt. Mais pourquoi ce batteur de 30 ans, admiré de tous, en Belgique et ailleurs, a-t-il voulu se la jouer perso ? Nous le lui avons demandé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs