Accueil Culture Musiques

Leftfield, «This is what we do»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Virgin Records – Sortie le 2/12

Sous une illu signée Steve McCurry (le photographe de la célébrissime « Afghan girl »), l’aventure en sons de Neil Barnes reprend là où elle s’était arrêtée en 2015 avec Alternative light source . Connexion, attachement, amour, les gens : voilà les thèmes, déclinés en mode techno, classique (« Accumulator »), lorgnant ici vers Kraftwerk (« Machines like me »), ou influencée par le reggae, la soul et d’autres cultures (sur « Heart and soul », c’est une flûte marocaine). Leftfield renoue avec la pulsation magique !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs