Accueil Sports Football Football à l'étranger Italie

Démission du conseil d’administration de la Juventus: comment la Vieille Dame en est arrivée là

Séisme à la Juve à la suite de la démission du Conseil d’administration et de son président, Andrea Agnelli. La cause: les comptes rouge vif du club dans le collimateur du parquet et de l’autorité financière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Trop maquillée, dans ses comptes, la Vieille Dame est obligée de changer complètement de visage. De le rafraîchir nettement pour tenter de dérider juges et fonctionnaires qui la poursuivent.

C’est la fin précipitée d’une époque - 12 ans - par un communiqué inopiné, mais indispensable pour assurer la pérennité de la Juventus, celle de la dynastie Agnelli qui fête ses cent ans à sa tête cette saison. Un paradoxe que le patronyme Agnelli disparaisse de l’organigramme au tournant de ce siècle de vie commune, ce qui ne signifie pas pour autant que la société change de main. En effet, Exor, la SA établie à Amsterdam qui la contrôle, émane directement de la famille historiquement liée à Fiat. D’ailleurs, elle est dirigée par John Elkann, le petit-fils du mythique Gianni Agnelli, « l’Avvocato », qui n’a jamais, soit dit en passant, rien plaidé de son vivant si ce n’est sa propre cause, mais avec quels esprit et brio!

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Italie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs