Accueil Ma Santé

Un dispositif liégeois mesure la fatigue musculaire des sportifs

Une start-up liégeoise a mis au point un outil pour mesurer la fatigue musculaire de l’élite sportive. Son utilité vient d’être validée scientifiquement par un laboratoire français, relié à l’Université de Saint-Etienne. Ce dispositif répond à un besoin sur le terrain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Mesurer objectivement la fatigue musculaire des sportifs de haut niveau, c’est ce qu’une start-up liégeoise est parvenue à réaliser en développant un dispositif simple d’utilisation il y a un an. Ce dernier est aujourd’hui reconnu scientifiquement pour sa fiabilité et sa cohérence par le LiBM, le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité de l’Université de Saint-Etienne. « Ce dispositif fonctionne avec l’électrostimulation. On place des électrodes au niveau du quadriceps de l’athlète », développe Jean-Yves Mignolet, CEO de la start-up Myocene. « Ces électrodes sont reliées à un logiciel qui envoie des impulsions électriques au muscle afin de générer des contractions au niveau de ce dernier. La force produite par ces contractions est mesurée grâce à un capteur placé au niveau du tibia. En deux minutes, les données sont enregistrées et nous indiquent l’état de fatigue musculaire du sportif. » Cet outil permet aussi d’optimiser la récupération d’un sportif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs