Accueil Médias

Sciences et médias: un couple fusionnel

Des chercheurs se sont penchés sur 20 années de traitement médiatique des sciences dans « Le Monde », « Le Temps » et « Le Soir ». Verdict : les journalistes raffolent des scientifiques. Et le public ?

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

Journalistes et scientifiques font-ils bon ménage ? A en croire les résultats d’une étude que publie, ce jeudi, l’Observatoire des pratiques socio-numériques (OPSN), le couple serait apparemment de plus en plus fusionnel. Pour une raison en réalité assez évidente : la multiplication de l’actualité de nature scientifique dans le flux d’actualité.

Comment, précisément, les journalistes convoquent-ils la science dans leur traitement de l’information ? Pour le savoir, les chercheurs de l’OPSN (regroupant des Belges, des Français et des Suisses) ont ausculté les articles publiés, depuis 20 ans, dans trois journaux (Le Monde, Le Temps et Le Soir). Ils en ont extrait plus de 150.000 où le terme « science » ou « scientifique » apparaît. La nuance n’est pas anodine, ce n’est évidemment pas parce que ces termes n’apparaissent pas dans un article que le sujet n’a pas sollicité une expertise scientifique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, jeudi 1 décembre 2022, 9:26

    Ils raffolent des scientifiques au Soir, mais uniquement ceux qui pensent comme eux. Tous les scientifiques de Covidrationnel ou du Cocico sont réduits aux cartes blanches. Alors que le pharmacien ultravax Dogné fut plébiscité. Et LeSoir a tenté de nous faire croire qu il y avait un consensus scientifique sur le bénéfice risque du vaccin expérimental arn. On sait aujourd'hui que c est faux puisque même le conseil supérieur de la santé ne recommande plus le "vaccin" covid en desous de 65 ans ou avec commorbidités. Quand je pense que des Counasse, Leurkin et Durieux ont incité a la vaccination des ados...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 1 décembre 2022, 10:48

    La malhonnêteté intellectuelle habituelle de M. Ernotte.

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs