Accueil Monde États-Unis

Assaut du Capitole: le fondateur des Oath Keepers jugé coupable de complot séditieux

Stewart Rhodes niait avoir tenté de maintenir Donald Trump au pouvoir, en attaquant le Congrès, le 6 janvier 2021. Les charges gravissimes retenues contre lui risquent d’entraîner une cascade d’arrestations dans les milieux d’extrême-droite.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Leurs colonnes casquées, disciplinées, fendant la foule des émeutiers, n’avaient pas échappé aux enquêteurs. Le 6 janvier 2021, les miliciens du mouvement d’extrême-droite Oath Keepers semblaient poursuivre un objectif précis, dans la jungle des supporters de Trump gravitant vers la colline du Capitole, à Washington D.C. Un assaut en règle contre le Congrès s’apprêtant à certifier la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle de 2020 semblait prémédité, et méticuleusement organisé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bastin Eric, samedi 3 décembre 2022, 18:00

    C'est parfait, mais le séditieux en chef n'est toujours pas sous les verrous et prétend même remettre le couvert en 2024.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 1 décembre 2022, 20:46

    Avis de "mauvais temps" pour les "Z" de l'extrême-droite américaine.

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 1 décembre 2022, 13:12

    Encore un article autodupliqué. Que se passe-t-il au Soir aujourd'hui ?

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs