Accueil Belgique Politique

Raoul Hedebouw appelle au «switch» du privé au public

Dans un opus, le leader PTB exhorte à faire « le switch » du privé au public en énergie, mobilité, logement, numérique, santé. Il part d’« exemples concrets » où ça marche, Vienne, Chattanooga… L’esprit est réformiste. Tournant tactique ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Entre impératif et décontracté, Raoul Hedebouw publie Fais le Switch, qui (veut) donne(r) à voir un PTB « moderne, concret, positif, constructif ». Le leader du parti révolutionnaire, dans l’âme et les statuts, n’est pas loin d’exalter la technique des petits leviers réformistes. C’est un tournant ? Disons une courbure dans l’armure.

En près de 190 pages, Raoul Hedebouw ramasse le programme classique du PTB dans cinq grands domaines : l’énergie, la mobilité, le logement, le numérique, la santé ; il préserve la doxa au passage, mais tord la praxis. C’est nouveau. Les rouges pourpre repartent de la force de l’exemple, en puisant leur inspiration… au cœur du monde capitaliste, en Autriche, au Luxembourg, au Danemark, jusqu’aux Etats-Unis, une première absolue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Visiteur, vendredi 2 décembre 2022, 11:19

    Devoir trouver des exemples jusqu'aux Etats Unis ou dans un "paradis fiscal " témoigne d'une ouverture d'esprit inhabituelle chez les trotskystes. Et avec un tel échantillonnage , volontairement mondial , manquerait plus que cela de ne trouver que des échecs dans le public ! Si le Danemark est le paradis des éoliennes, rien a voir avec le "public" mais plutôt avec la géographie du pays -Pas certains que les grandes tempêtes de Wallonie soient comparables.

  • Posté par D Marc, vendredi 2 décembre 2022, 10:51

    Raoul Hedebouw (Kim Jong Un) est un homme d'État belge (nord-coréen) dirigeant suprême de la Belgique (Corée du Nord) où il occupe les postes de président, de secrétaire général du PTB (Parti du travail de Corée), de commandant suprême de l'Armée populaire de Belgique (Corée) et de président de la Commission des affaires de l'État. Il dirige un régime communiste de type stalinien fonctionnant selon une logique totalitaire qui a l'un des plus bas niveaux de droits de l'homme au monde.

  • Posté par collin liliane, vendredi 2 décembre 2022, 10:24

    Tiens, que sont devenus ses "jeudis de la colère" ?

  • Posté par D L, vendredi 2 décembre 2022, 9:58

    Le Soir casse allègrement le cordon sanitaire vis à vis de cet homme qui est aussi dangereux que l'extrême droite

  • Posté par Chalet Alain, vendredi 2 décembre 2022, 9:44

    Marre de ce sale type et de ses mensonges. Qu'il regarde comment marche chez nous ce qui est géré par le "public" au lieu de nous donner en exemple des pays où le "public" est en fait un solide centre-droit, qui n'applique bien évidemment pas les méthodes communistes et ruineuses proposées par le PTB. Le "has been", c'est Hedebouw le soviétique.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs