Accueil Culture Cinéma

Décès: Mylène Demongeot, entre cinéma populaire et cinéma d’auteur

Figure du cinéma populaire, de « Fantômas » dans les années 1960 jusqu’à « Camping » un demi-siècle plus tard, s’illustrant aussi dans le cinéma d’auteur, Mylène Demongeot avait 87 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Son visage est associé aux comédies populaires des années 1950 et 1960. Elle fut l’inoubliable fiancée de Jean Marais dans Fantômas, la « faible femme » d’Alain Delon dans la comédie de Michel Boisrond ou encore la « Milady » diabolique des Trois Mousquetaires de Bernard Borderie. Tournant aussi bien avec Yves Montand, Louis de Funès, Jean-Paul Belmondo, Michel Piccoli que Roger Moore (dans L’Enlèvement des Sabines de Richard Pottier en 1961). L’actrice française Mylène Demongeot est décédée ce jeudi 1er décembre dans un hôpital parisien. « Mylène Demongeot était une actrice engagée, sensible, notamment, à la défense de la cause animale et environnementale et au droit de mourir dans la dignité », soulignent ses proches dans un communiqué relayé par l’AFP. Elle avait 87 ans et plus de 70 ans de carrière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs