Accueil Société Santé

Le fédéral veut interdire de fumer dans certains lieux de plein air

La lutte contre le tabac doit prendre un nouvel élan. Dans le classement européen comparant les législations restrictives, la Belgique stagne à la dixième place, loin derrière l’Irlande ou encore la Hongrie. Le fédéral annonce de nouvelles restrictions pour 2025, notamment l’interdiction de fumer dans les parcs d’attraction.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

Pour un Belge sur cinq, la cigarette est encore une habitude quotidienne. Une proportion qui interpelle d’autant que depuis 2018 (17 % de fumeurs), ce chiffre a recommencé à augmenter, selon le dernier rapport de la Fondation contre le cancer. Avec des conséquences immédiates en termes de santé publique : chaque jour, 40 personnes décèdent en raison du tabac, soit 14.000 décès par an. Tandis que 300.000 personnes souffrent d’une maladie directement liée au tabagisme. Des chiffres qui restent élevés malgré le renforcement des politiques anti-tabac ces dernières années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 3 décembre 2022, 0:31

    Un tout petit pays au petit esprit...qui se la raconte.

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 2 décembre 2022, 21:11

    Il est effectivement temps de sévir, vu le sans-gêne des fumeurs. Fumer sur une terrasse de restaurant, à un arrêt de transports en commun où dans l'entrée d'un bâtiment public ne devrait en fait pas être interdit : une politesse élémentaire devrait normalement être suffisante pour que personne ne le fasse. Mais voilà: l'attitude des fumeurs rend l'interdiction nécessaire,

  • Posté par Mauer Marc, samedi 3 décembre 2022, 7:31

    J’attends cela depuis un moment ! Dès que les beaux jours arrivent, c’est moi qui dois m’adapter. Parfois en terrasse, je m’installe, et au milieu du repas, je dois déménager, car des fumeurs viennent de s’installer à côté de moi. L’argument selon lequel l’odeur ne dérange pas en extérieur ne convainc évidemment que les fumeurs. Manger dans cette odeur est une infection. Et en plus, je suis insuffisant respiratoire. Je suis toujours surpris de voir des fumeurs allumer une cigarette entre chaque plat, c’est ahurissant ! Vu qu’il y a à ce jour moins de 20% de fumeurs dans la population, il est grand temps que le confort de la majorité soit respecté.

  • Posté par lambert viviane, vendredi 2 décembre 2022, 19:13

    On peut espérer une offensive aussi virulente vis-à-vis d'une autre drogue dure : l'alcool. Sans parler du sucre qu'on ajoute à la nourriture depuis l'enfance!

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 2 décembre 2022, 21:12

    Personne n'a jamais incommodé son voisin de table en mangeant du sucre ou en buvant du vin, il me semble, Le problèmes des fumées, c'est qu'elles puent. Il est donc légitime de nous en protéger,

Plus de commentaires

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs