Accueil Culture Livres

Riad Sattouf: «Mon peuple, c’est celui des gens qui écrivent et font des livres»

Best-seller absolu du roman graphique, « L’Arabe du futur » est une bande dessinée à l’émotion radioactive. Le sixième et dernier tome de l’autobiographie de Riad Sattouf trouve une fin onirique magistrale.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 10 min

Riad Sattouf n’avait pas le physique d’Arnold Schwarzenegger. Son père syrien flirtait avec l’islamisme et avait enlevé son jeune frère, Fadi. Son grand-père breton était naturiste et le voyait facteur. Très tôt, Riad s’est cherché par le dessin. Il rêvait d’une vie d’artiste à la Hergé ou à la Moebius, l’auteur de L’Incal, d’Arzach et de Blueberry.

Sa famille a vu en lui le talent surnaturel d’un nouveau Leonard de Vinci. Mais il avait plutôt les gènes de Robert Crumb et Philippe Vuillemin, à l’image de ses premiers titres trash  : Le Manuel du puceau, Ma circoncision ou les aventures de Pascal Brutal…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par M Gérard, samedi 3 décembre 2022, 17:44

    Encore un rêveur sans plus!

Aussi en Livres

Droit de cuissage

Voici la nouvelle de Gilles Pellerin pour le nouveau numéro de la revue « Marginales ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs