Accueil Économie Agriculture

La saison du chicon sera plus courte pour limiter les frais

Les producteurs de chicons sont un peu moroses, car les prix de vente sont bas alors que l’énergie est au plafond. La saison de production sera dès lors plus courte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Le chicon, un de nos légumes nationaux, n’a pas la pêche cette année. Déjà affaibli suite à la chute des prix de gros l’an passé, fragilisé par le peu de repreneurs familiaux qui veulent poursuivre ce type de production et par une consommation en baisse chez les jeunes, limité en termes de production cette année pour cause de sécheresse estivale intense, le chicon est de surcroît frappé par la crise de l’énergie entraînant des coûts de production exorbitants.

Ce n’est évidemment pas le seul secteur concerné, mais ce type de production hivernale a besoin de pas mal d’énergie pour pousser ou en stockage des racines. A la ferme familiale de Verlaine, Pascal Destexhe constate que « la production coûte cher ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 4 décembre 2022, 11:33

    Le chicon de terre est moins énergivore, rappelle l'article. Et surtout, il est goûteux, ce que n'est pas le chicon en hydroponie...

Aussi en Agriculture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs