Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: à Bruxelles, Ecolo dégringole et le PTB monte

Les verts perdent encore des plumes et deviennent le quatrième parti : socialistes et libéraux font la course en tête, selon notre sondage Le Soir-RTL Info-Ipsos.

Sondage - Temps de lecture: 2 min

Si l’on votait ce dimanche, les verts dégringoleraient à la quatrième place des intentions de vote. C’est ce qu’indique notre sondage Le Soir-RTL Info-Ipsos qui porte sur la circonscription fédérale. Leurs 20,3 % de voix de mars dernier sont passés à 18 % (juin), 15,8 % (septembre) et enfin 13 % (décembre). Comme en septembre dernier, socialistes et libéraux font la course en tête. Avec toujours l’avantage pour les premiers (21,6 %) contre les seconds (20,3 %). Leur plus proche poursuivant s’avère désormais le… PTB. Les marxistes ont obtenu 12,3 % au dernier scrutin. En cas d’élections, ils récolteraient aujourd’hui 16,1 %.

A Bruxelles, les trois personnalités politiques les plus populaires ne changent pas. Alexander De Croo (Open VLD), Sophie Wilmès (MR) et Paul Magnette forment toujours le trio de tête. Le premier ravit toutefois la première place à la seconde.

À lire aussi Grand Baromètre: à Bruxelles, Ecolo dégringole et le PTB en hausse

Bruxelles top 3 personnalités

Wallonie : le PS en tête, le PTB à la fête

Le PS – même s’il est un peu affaibli par rapport au scrutin de 2019 où Paul Magnette, Elio Di Rupo &co avaient récolté 26 % des voix –, reste largement premier parti. Les rouges pointent à 23,7 % ce qui leur permet de creuser l’écart avec le MR, à 20,4 %. Il n’y a pas d’effet « Bouchez » ni dans un sens positif, ni dans l’autre. L’autre grande tendance qui se confirme est l’installation durable du PTB à la troisième place sur le podium des intentions de vote des Wallons et Wallonnes, avec 17,9 %. Pour les écolos, si l’on ne peut pas parler de catastrophe industrielle comme dans la capitale, on ne constate clairement plus l’engouement de 2019.

Sur le podium, c’est Sophie Wilmès qui reste en tête, devant Alexander De Croo et Paul Magnette.

Wallonie top 3 personnalités

Flandre : le Vlaams Belang à nouveau au zénith en Flandre

Rien ne semble pouvoir freiner l’ascension de l’extrême droite au nord du pays. Pour la douzième fois en quatorze vagues, depuis les élections de 2019, notre Grand baromètre Ipsos-RTL-Le Soir-Het laatste nieuws-VTM indique que les électeurs placeraient le Vlaams-Belang en première position, cette fois à 25,5 % des voix. C’est quatre points de pourcentage de gagnés, au-delà de la marge d’erreur donc. La N-VA ne souffre pas tellement puisqu’elle progresse même à 22 %. Dit autrement, 47,5 % des Flamands qui ont répondu à notre sondage sont prêts à voter pour un parti qui veut la fin de la Belgique. A la troisième place, Vooruit stagne, à 16,1 %.

Du côté des personnalités, le président de Vooruit qui s’installe durablement en tête, devant Bart De Wever et Hilde Crevits.

Flandre Top 3 personnalités

 

À lire aussi Grand Baromètre: le PS en tête, le PTB toujours à la fête en Wallonie À lire aussi Grand Baromètre: le Vlaams Belang à nouveau au zénith en Flandre

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 6 décembre 2022, 14:04

    Écolo n'a jamais apporté des décisions écologiques pour réduire la pollution ce qui est incohérent pour un tel parti. Exemples, les taxes instaurées sur les pmc ainsi que le sac de ramassage payant d'où beaucoup de ceux ci se retrouve le long des routes donc plus de pollution, en Allemagne, caution donc retour en magasin et voirie propre. Autre exemple, à fond pour la création de nouvelles centrales au gaz qui polluent énormément mais comme Nollet le dit, on rachètera le droit de polluer aux pays sous développés donc encore une mesure contre la planète et payer par nous. A chaque fois qu'ils sont au pouvoir, des taxes mais pas de solution.

  • Posté par Albert Joseph dit Libertad, samedi 3 décembre 2022, 8:48

    Ecolo doit se poser les bonnes questions. Les gens sensibles à l'environnement ne votent plus pour eux, ils sont déçus. On peut les comprendre. Quand Ecolo participe à un gouvernement qui avalise le fait qu'on continue a utiliser des pesticides néonicotinoïdes dans la culture de la betterave, ils se sentent trahis. A juste titre. En revanche ces gens sensibles à la cause environnementale ne se sentent pas concernés par toutes ces polémiques communautaristes stupides. Ecolo devrait miser sur l'écologisme, ils regagneraient des plumes.

  • Posté par L PY, vendredi 2 décembre 2022, 21:47

    Tout ce que touche Écolo se transforme en catastrophe. Une bande de bons a rien juste bons a créer des potagers partagés.

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 2 décembre 2022, 21:15

    We wish you a very good move, les Ecolos. And do not come back anymore.

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 2 décembre 2022, 20:53

    Bientôt la libération !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une