Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: pas de prime à la notoriété pour Bouchez en Wallonie

Présent sur tous les fronts politiques et médiatiques, le président du MR ne parvient pas à s’imposer dans le haut du classement des personnalités de notre Grand Baromètre. Il perd même quatre places en Wallonie.

Sondage - Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Georges-Louis Bouchez est partout mais pas nécessairement dans le cœur d’une majorité de Wallons. C’est l’un des enseignements du classement des personnalités les plus populaires dans notre Grand Baromètre Ipsos-RTL Info-Le Soir-Het laatste nieuws-VTM. L’hyperactivité du président du MR sur Twitter, dans les médias mais aussi sur le terrain où il enchaîne les opérations de communication et les débats ne paie pas. Ou pas encore. En Wallonie, il perd même quatre places pour se retrouver 17e. La même place qu’en Flandre où il multiplie les interventions à la télévision, en français. On soulignera tout de même que le trublion de la politique belge gagne une place à Bruxelles où il se rapproche désormais du top 5. Georges-Louis Bouchez trouvera peut-être aussi une consolation en observant que juste devant lui, on retrouve Hadja Lahbib, qu’il a propulsé au ministère des Affaires étrangères.

Wallonie top 3 personnalités

Le Grand Baromètre semble indiquer que la sobriété médiatique fonctionne aussi, voire beaucoup mieux. Désormais simple parlementaire, l’ex-Première ministre, Sophie Wilmès (MR), reste en tête des personnalités politiques en Wallonie. L’effet Jean-Jacques Goldman ?

Dans le reste du classement, on notera la progression d’Alexander De Croo en Wallonie. Il ne paie donc pas les errances de la Vivaldi sur à peu près tous les dossiers. Paul Magnette complète le podium wallon et bruxellois. Toujours en Wallonie, Jean-Luc Crucke qui a quitté le gouvernement wallon est toujours dans le top 10. La plus grosse gamelle est attribuée à Pierre-Yves Jeholet. Le président de la Fédération Wallonie-Bruxelles dégringole de huit places.

Wallonie top 30

Capturemieuxrpz

Wallonie Top 3 meilleurs représentants Wallonie (2)

À lire aussi Grand Baromètre: le PS en tête, le PTB toujours à la fête en Wallonie

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par D L, samedi 3 décembre 2022, 11:31

    GLB a une façon de s'exprimer qui est clivante, il interrompt tout le temps. Ce style ne correspond pas à l'esprit belge. Par contre, il dénonce avec pertinence les maux profonds du Centre et du Sud du pays : l'assistanat sans limite, la haine de l'entrepreneuriat, une armée de fonctionnaires dont beaucoup sous performants, le clientélisme. Ce qui compte pour moi c'est s'attaquer aux maux avec quelqu'un d'écoute comme Sophie Willemsdans le but de sauver ces 2 régions

  • Posté par Fonder Daniel, samedi 3 décembre 2022, 11:09

    Le MR n’est plus assez au centre … on ne l’aime pas … mais tous ceux qui ne sont pas gauchistes et qui ont peur de la catastrophe Écolo n’ont guère d’alternatives … des enragés qui ont perdu leurs valeurs, un défi partagé entre philosophes et’NIMBYistes bruxellocentrés … au scrutin, espérons que le soufflé sera retombé …

  • Posté par zay serge, samedi 3 décembre 2022, 11:07

    Si à la tête il y a des personnages comme Hedebouw, les wallons méritent amplement toutes les misères qui les affligent. Vous en voulez plus ? Ca va arriver

  • Posté par Bastin Eric, samedi 3 décembre 2022, 11:05

    GLB, l'homme qu'on adore détester, et il n'en est pas le dernier responsable. Avec son arrogance et ses piques à la Reynders XXL, il va finir par isoler complètement son parti. Dommage car la Belgique francophone mérite mieux que le délétère trio PS-Ecolo-PTB.

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 3 décembre 2022, 8:31

    Normal il est dépassé sur tous les fronts, quand il ne dit pas de conneries.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une