Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: le Vlaams Belang à nouveau au zénith en Flandre

Le parti d’extrême droite distance la N-VA. L’ascension des socialistes, portés par l’ultra-populaire Conner Rousseau, marque le pas mais ne rompt pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Rien ne semble pouvoir freiner l’ascension de l’extrême droite au nord du pays. Pour la douzième fois en quatorze vagues, depuis les élections de 2019, notre Grand Baromètre Ipsos-RTL Info-Le Soir-Het laatste nieuws-VTM indique que les électeurs placeraient le Vlaams-Belang en première position. Les résultats de ce mois de décembre ne sont pas aussi élevés que lors de la crise politique et la première vague du covid qui avait porté le VB à 27, parfois 28 %. Mais un quart des Flamands sondés disent qu’ils voteront pour le parti dirigé par Tom Van Grieken en cas de scrutin au niveau fédéral. C’est quatre points de pourcentage de gagnés, au-delà de la marge d’erreur donc. Et cela rapproche par la même occasion les indépendantistes d’une majorité au parlement flamand. La N-VA ne souffre pas tellement puisqu’elle progresse même à 22 %. Dit autrement, 47,5 % des Flamands qui ont répondu à notre sondage sont prêts à voter pour un parti qui veut la fin de la Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 3 décembre 2022, 15:55

    Paradoxe! La moitié des électeurs indiquent leur choix, et la réaction des soi-disant démocrates est de les ignorer, comme s'ils n'avaient pas le droit de s'exprimer démocratiquement. On crée un gouvernement qui rassemble tpit ce qu'on peut glaner pour atteindre une fragile majorité. Dévoiement de la démocratie. Si les Flamands veulent partir, c'est comme le Brexit ou l'Écosse ou la Catalogne. So be it!

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 3 décembre 2022, 22:46

    Je ne pense pas qu'ils aient raison. Mais quand les électeurs ont tort, il ne faut pas les ignorer, il faut les éduquer. Et aussi, leur fournir des candidats pour qui voter quand ils ne sont plus d'accord avec le gouvernement et souhaitent le virer. Ceux qui n'aiment pas la Vivaldi, pour qui voter ? Défi ou Enculés, c'est la même classe politique. Reste quoi ?

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 3 décembre 2022, 18:02

    Toujours marrant de voir les néo rexistes de deuxième zone se plaindre d'un "dévoiement de la démocratie"...

  • Posté par d dsti, samedi 3 décembre 2022, 15:21

    C'est un peu normal : on distribue l'argent qu'on n'a pas à tout le monde. Les flamands se rendent compte qu'il faudra un jour payer et qu'on se tournera vers les plus aisés, à savoir les flamands.

  • Posté par collin liliane, dimanche 4 décembre 2022, 1:06

    @Tamo Guillaume. il suffit de consulter "Statistique fiscale des revenus sur la base de l’exercice fiscal 2021, revenus de 2020" (Stabel) pour constater que le Brabant wallon est l'exception qui confirme la règle.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs