Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: Luis Suarez dénonce les agissements de la Fifa

Luis Suarez avait énormément de mal à contenir sa déception et sa frustration après l’élimination de l’Uruguay ce vendredi.

Temps de lecture: 2 min

La Corée du Sud et la Suisse ont pris vendredi les deux derniers tickets pour les huitièmes de finale d’un Mondial-2022 qu’Uruguayens et Serbes ont quitté dans les larmes et l’amertume. Pour certains, comme Luis Suarez, la déception et la frustration étaient immenses. Surtout au vu des circonstances entourant cette élimination…

« On a donné le maximum, on devait gagner, on l’a fait, et ensuite on dépendait de l’autre match », explique l’ancien buteur du FC Barcelone. « De la tristesse, voilà ce que je ressens. Il y avait un penalty non sifflé sur Edinson Cavani, parce que le défenseur lui coupe sa course, ensuite celui sur Darwin Nunez était aussi on ne peut plus clair… Ce ne sont pas des excuses, mais à chaque Coupe du monde, il y a des décisions incroyables sur des penalties. La Fifa doit au moins essayer de s’expliquer mieux que cela. Je le répète, ce ne sont pas des excuses. Mais à la fin du match, je voulais embrasser ma femme et mes enfants, et des gens de la Fifa sont intervenus pour me dire que je ne pouvais pas, alors que l’autre jour, un joueur français a fait la même chose… Tu te demandes pourquoi ils s’en prennent toujours à l’Uruguay ? On dirait que l’Uruguay devrait avoir un autre poids médiatique pour que je puisse embrasser mes enfants… Enfin, voilà ce qu’est la Fifa. Ce soir, je ressens de la tristesse, de la désillusion. J’ai eu la chance de jouer mon quatrième Mondial. Avant le match, je pensais à mon fils de quatre ans qui ne m’a pas vu gagner un match au Mondial… Enfin si, il m’a vu gagner, mais il va garder cette image de tristesse et je crois que c’est ça, pour un père, c’est ça qui est difficile. Mais on doit affronter la situation, et relever le moral des coéquipiers ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Mauer Marc, dimanche 4 décembre 2022, 10:40

    Ce qui devient insupportable, c’est l’accumulation de règles inutiles, de tracasseries, qui minent la spontanéité des sportifs. Quel que soit le sport, les fédérations sont littéralement gangrenées par ce besoin d’exister par du tatillonnage : en auto, on exaspère Hamilton avec ses piercing, les footballeurs n’ont plus la moindre liberté dans l’expression de leur joie d’après but …

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb