Accueil Guerre en Ukraine

«Son économie sera détruite»: l’Ukraine réagit au plafonnement des prix du pétrole de la Russie

«Nous atteignons toujours notre objectif et l’économie de la Russie sera détruite, et elle paiera et sera responsable de tous ses crimes», a indiqué sur Telegram le chef de cabinet de la présidence ukrainienne.

Temps de lecture: 1 min

L’économie russe «sera détruite» par l’introduction prochaine du plafonnement du prix de son baril de pétrole à 60 dollars, après l’accord scellé par les pays de l’UE, du G7 et de l’Australie, a affirmé samedi la présidence ukrainienne.

À lire aussi Poutine n’est pas le seul autocrate dans le collimateur de l’Otan: Xi aussi

«Nous atteignons toujours notre objectif et l’économie de la Russie sera détruite, et elle paiera et sera responsable de tous ses crimes», a indiqué sur Telegram le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak, selon qui «il aurait toutefois fallu abaisser (le prix plafond) à 30 dollars pour la détruire plus rapidement».

À lire aussi Le soldat russe déserteur: «Quand on est entré en Ukraine, on ne savait rien!»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, samedi 3 décembre 2022, 19:24

    M. MAESEN Jean-Luc. Je ne suis à la tête d'aucun mouvement. Vous avez écrit que j'avais usurpé votre identité. C'est une accusation inadmissible. Je répète présentez vos excuses ou je serai obligé de porter plainte.

  • Posté par Martin Roland, dimanche 4 décembre 2022, 19:58

    va te faire foutre, enfoiré !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 3 décembre 2022, 19:32

    Je pense vous avoir répondu, <De Kegel>. Point barre. Et pour rappel, vos "bienveillants" commentaires particulièrement "parlants". [https://www.lesoir.be/node/480130/comments]. Je vous attends de pied ferme.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 3 décembre 2022, 19:02

    La cage aux perroquets du Kremlin est bien agitée. Pour mémoire, mais alors simplement pour mémoire, mon commentaire habituel. Et foin des arguties de bas-étage ou des vierges effarouchés. Allons y: dans toutes les interventions, on peut faire la part des choses entre les faits et les intentions. Les faits avancés par les soutiens à l'Ukraine sont pour la plupart vérifiables; ceux des contempteurs de M. Zelensky relèvent souvent de l'anecdote, du mensonge, de la diffamation, sans tenir aucunement compte des arguments factuels qui leurs sont opposés. Ils ne prennent pas en compte que l'Ukraine résiste à une invasion cruelle et totalement injustifiable, sur le plan de la morale et de ce qui reste du droit de la guerre. Factuellement aussi, la multiplication des pseudos n'est un signe ni d'honnêté intellectuelle, ni de volonté de transparence. Sur les intentions, les choses sont infiniment plus intéressantes: quelles sont les motivations réelles de l'armada pro-Putin, sinon la propagande? Les motifs sont tout sauf généreux, empathiques et ne relèvent pas du tout d'un sens moral et éthique minimal. Au delà des échanges, tantôt infantiles, tantôt beaucoup plus vifs, une question de base doit à chaque fois être posée: quelle est le but de celui qui poste son commentaire. Elle peut être suivie d'une deuxième: quelles sont les méthodes employées pour y arriver?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 3 décembre 2022, 19:01

    La cage aux perroquets du Kremlin est bien agitée. Pour mémoire, mais alors simplement pour mémoire, mon commentaire habituel. Et foin des arguties de bas-étage ou des vierges effarouchés. Allons y: dans toutes les interventions, on peut faire la part des choses entre les faits et les intentions. Les faits avancés par les soutiens à l'Ukraine sont pour la plupart vérifiables; ceux des contempteurs de M. Zelensky relèvent souvent de l'anecdote, du mensonge, de la diffamation, sans tenir aucunement compte des arguments factuels qui leurs sont opposés. Ils ne prennent pas en compte que l'Ukraine résiste à une invasion cruelle et totalement injustifiable, sur le plan de la morale et de ce qui reste du droit de la guerre. Factuellement aussi, la multiplication des pseudos n'est un signe ni d'honnêté intellectuelle, ni de volonté de transparence. Sur les intentions, les choses sont infiniment plus intéressantes: quelles sont les motivations réelles de l'armada pro-Putin, sinon la propagande? Les motifs sont tout sauf généreux, empathiques et ne relèvent pas du tout d'un sens moral et éthique minimal. Au delà des échanges, tantôt infantiles, tantôt beaucoup plus vifs, une question de base doit à chaque fois être posée: quelle est le but de celui qui poste son commentaire. Elle peut être suivie d'une deuxième: quelles sont les méthodes employées pour y arriver?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une