Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: les Belges ont baissé le chauffage autour des 19 degrés

Une écrasante majorité des habitants de ce pays a réduit la température, à 19 degrés pour la plupart, et à 20 degrés pour beaucoup d’autres. Les Flamands s’autorisent un peu plus de chaleur que les francophones.

Sondage - Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

L’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas. Ce slogan, entendu ici ou là dans le monde politique et associatif a trouvé une oreille auprès des Belges. Selon notre Grand Baromètre Le Soir-RTL Info-Ipsos-VTM-Het Laatste Nieuws, 81 % des Belges indiquent avoir baissé le chauffage par rapport à l’hiver dernier, sans différence régionale significative.

À lire aussi Qui sont les gagnants et perdants de la crise énergétique? À lire aussi Qui sont les gagnants et perdants de la crise énergétique?

Les autorités et le secteur privé ont souvent choisi de donner l’exemple en optant pour 19 degrés. C’est souvent le cas aussi des citoyens qui ont baissé le thermostat. Le chiffre 19 est le plus souvent cité par celles et ceux qui ont modéré les chaudières, avec 31 % des répondants. Beaucoup ont aussi opté pour les 20 degrés, soit 25 % à l’échelon du pays. On trouvera encore une proportion appréciable de courageux qui se contente de 18 degrés (18 %). En revanche, pas plus de 20 degrés pour ceux qui font des efforts : ils ne sont que 5 % dans ce cas, contrairement à ceux qui n’ont pas changé leurs habitudes et qui restent, à 30 %, à 20 degrés ou plus.

Au gré de notre enquête d’opinion, on découvrira quelques différences régionales, s’agissant de la température ambiante. Ainsi, si l’on intègre à la fois les personnes qui ont baissé le chauffage et celles qui n’ont rien changé à leurs habitudes, on constatera qu’il y a plus de Flamands que de francophones qui se chauffent à 20 degrés (29 % de Flamands contre 23 % de Wallons et 16 % de Bruxellois).

Des chiffres qu’il est hasardeux d’interpréter. Une assise financière plus solide en Flandre, peut-être. Mais aussi, par rapport à Bruxelles, moins de logements mitoyens, qui permettent parfois de gagner un peu en isolation. Si, en revanche, l’on ne prend en compte que les personnes qui ont baissé le chauffage, il n’y a pas de différences significatives entre régions, le choix se portera sur 20 ou 19 degrés, majoritairement.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

52 Commentaires

  • Posté par curto calogero, mercredi 7 décembre 2022, 11:39

    Oui, les Belges consomme moins, c'est leurs manière de faire un doigt d'honneur, aux Politiques Belge et aux producteurs et distributeurs d'énergie.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, lundi 5 décembre 2022, 9:45

    M. Otte, vous m'avez offert pour ce matin une belle "tranche de rigolade" (à défaut d'une tartine grillée et beurrée), grand merci à vous. La notion d'<héroïsme enthalpique> est tout particulièrement savoureuse, bien plus encore que les arômes incertains d'une soupe ("consommé" ou un "velouté" d'ailleurs) ou d'un potage <poêlé flambé>. Et j'avais omis le <Réaumur> en effet, rappel bien utile. Encore merci pour ce "bon moment"...

  • Posté par Otte Gérard, lundi 5 décembre 2022, 17:02

    Une petite dernière pour la route. Voici ce qui nous attend dans un futur proche en 3 chapitres : 1) La température des chau(?)mières fait la Grandeur des Nations (Tinne VDS- hiver 2022) 2) Les survivants à l'hiver devront une belle chandelle (y a déjà plus de courant) aux courageuses victimes du gel, sacrifiées sur l'autel des économies d'énergie ( Tinne VDS – hiver 2023) 3) Ce petit mot d'encouragement envoyé des Bahamas qui m'a accueilli avec mon parachute doré lors de mon éviction suite aux élections de 2024. ( Tinne VDS – hiver 2024)

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 5 décembre 2022, 9:44

    A question idiote … statistique idiote et baromètre sommet de populisme …

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 7 décembre 2022, 0:56

    Quand le baromètre (pression atmosphérique en Flandre) veut mesurer la température (agitation thermique en Wallonie), on peut s'attendre à tout.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une