Accueil Monde États-Unis

Nouvelle frasque de Trump qui appelle à...abolir la Constitution

Temps de lecture: 1 min

L'ancien président américain Donald Trump estime que la Constitution américaine devrait être abolie pour qu'il puisse encore être déclaré vainqueur de l'élection de 2020.

Sur le réseau social Truth Social qu'il a créé, il a réitéré samedi ses accusations infondées selon lesquelles les résultats des élections ont été truqués, écrivant « qu'une fraude massive de ce type et de cette ampleur justifie l'abolition de toutes les règles, de tous les règlements et articles, même ceux de la Constitution. »

À lire aussi Assaut du Capitole: le fondateur des Oath Keepers jugé coupable de complot séditieux

La Maison Blanche a immédiatement condamné les remarques de Trump. Un porte-parole de la Maison Blanche a déclaré qu'une attaque contre la Constitution était « inacceptable » et devait être considérée comme « une attaque contre l'âme de notre pays ». Il a poursuivi en disant que « vous ne pouvez pas aimer l'Amérique seulement si vous gagnez ».

À lire aussi Hadja Lahbib à l’Otan: «Avec les Etats-Unis, il ne faut pas être naïfs non plus»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 4 décembre 2022, 13:49

    La lâcheté des autorités judiciaires et politiques, qui avaient tout en main pour intervenir après la sédition du 6 janvier, et pour condamner Trump après son comportement de traître à la patrie, n'a pas fini de propager des effets secondaires dommageables à la démocratie.

  • Posté par D L, dimanche 4 décembre 2022, 17:59

    Cette fois vous avez tout mon soutien Monsieur Smyers.

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 4 décembre 2022, 12:02

    @ Van Ryn Charles-axel "ce "patient" a franchi de nouvelles limites dans ses symptômes de délire paranoïaque!" Je n'en suis pas si sûr de cela. Je pense que Trump sait très bien qu'il a perdu les élections de 2020. Il utilise la rhétorique de la fraude massive et de la victimisation uniquement dans le but d'être à nouveau Président. Il veut faire les Etats-Unis à l'image de la Russie de Poutine qu'il admire. C'est à dire, une "Démocrature", une démocratie illibérale, une "vraie" démocratie, du "vrai" peuple, par le "vrai" peuple, pour le "vrai" peuple. Un "vrai" peuple anglo-saxon d'origine, chrétien et blanc, supposément seul "légitime" à gouverner. Il sait qu'il ne pourra plus y arriver par la voie démocratique. Il faut donc susciter une nouvelle révolution qui garantira une Amérique pure, prétendument celle voulue par les Pères Fondateurs, supposément "Grande à Nouveau". Pour cela, pas besoin d'élections, il suffit de quelques millions de "vrais" patriotes déterminés et lourdement armés, pour le proclamer Président, à vie sans aucun doute. C'est son calcul. Il ne souffre pas d'un délire paranoïaque, encore que, mais il est définitivement et gravement "shooté" à une drogue dure, la plus forte de toutes : le Pouvoir (absolu, de préférence).

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , dimanche 4 décembre 2022, 17:35

    Son comportement a en tous le cas en apparence toutes les caractéristiques de celui d'un être paranoïaque obsédé perpétuel par des théories du grand complot lié au "Système", complot des Big Tech companies etc... Et en tentant d'interrompre le processus démocratique lors de l'élection de 2020 il a clairement déclenché et même déchaîné une gigantesque vague de complotisme témoignant par là de ce que les experts psychiatres qui se sont penchés sur son cas qualifient de pervers narcissique dangereusement paranoïaque. Maintenant vous estimez que ce n'est que pure feinte de sa part, il n'empêche que les effets dévastateurs sont les mêmes et sont bien présents. Un irresponsable immature et dangereux a bel et bien présidé aux destinées du Monde, et il est prêt à remettre le couvert...

  • Posté par Martine Verslegers , dimanche 4 décembre 2022, 11:17

    Il doit avoir quelque chose au cerveau pour imaginer des choses pareilles ?

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une