Accueil Baromètre politique

Grand Baromètre: Wallons et Flamands divisés sur les conséquences des sanctions contre la Russie

L’envie et la nécessité de soutenir la population ukrainienne sont toujours solidement défendues dans la société belge. Mais des divergences apparaissent entre le nord et le sud du pays concernant les sanctions contre la Russie.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

L’invasion russe en Ukraine et la guerre qui déchire le pays depuis le 24 février dernier ont résolument secoué le territoire européen en 2022. La Belgique n’est pas épargnée et les conséquences de la guerre se font ressentir jusque dans les porte-monnaie. Allant jusqu’à remettre en doute le bien-fondé du soutien à l’Ukraine ?

Les résultats de notre Grand Baromètre Ipsos-RTL-Le Soir-Het Laatste Nieuws-VTM montrent que la nécessité de soutenir la population ukrainienne est toujours solidement défendue dans la société belge. 74 % des sondés sont formels : la Belgique doit continuer à soutenir l’Ukraine jusqu’à ce que toutes les troupes russes se soient retirées du pays. 34 % seulement estiment que l’Otan doit intervenir militairement sur le sol ukrainien.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Baromètre politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs