Accueil Monde Asie-Pacifique

En Chine, le zéro covid s’assouplit, pas la répression

En quelques jours, la stricte politique de lutte contre le covid a été révisée. Mais les manifestants qui en ont dénoncé les excès sont traqués par la police.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Mi-novembre encore, le People’s Daily, quotidien officiel du parti communiste chinois, prévenait fermement que « le relâchement de la prévention et du contrôle (de la transmission du covid) augmenterait inévitablement le risque d’infection de groupes à risque », mettant en danger la santé et la vie de nombreux Chinois.

D’autres publications officielles mettaient en avant l’immense risque que la multiplication des cas de covid longs faisait peser sur les pays occidentaux. D’où l’obligation de respecter une stricte politique zéro covid à base de tests incessants, de transferts forcés des personnes positives dans des centres de quarantaine, et de confinement de quartiers entiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Reportage En Australie, la fête nationale reflète les divisions du pays

Ce jeudi, la fête nationale australienne a de nouveau été marquée par la tenue d’importantes manifestations autochtones dénonçant son origine. Quand certains parlent d’« Australia Day », d’autres évoquent en effet l’« Invasion Day ». Tout sauf un jour de fête…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs