Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

La Pro League torpille Bossaert pour tirer les ficelles à l’Union belge, comme «au bon vieux temps»

Le commentaire de Frédéric Larsimont, chef foot

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une plus grande transparence, un code de bonne gouvernance, l’injection d’administrateurs indépendants pour plus d’ouverture et de diversité, la fin des jeux d’influences, une collaboration plus étroite entre l’Union belge et la Pro League, etc.

Que n’a-t-on pas lu et entendu en matière de table rase et de refondation depuis que le « Footbelgate » a répandu son onde de choc ? Tout et… finalement n’importe quoi, au vu du torpillage en règle de la Fédération depuis l’élimination précoce des Diables à la Coupe du monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par lambert viviane, lundi 5 décembre 2022, 2:41

    Quel panier de crabes !

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs