Accueil Opinions Éditos

Derrière l’indexation se profilent des tourments plus profonds

L’insatisfaction des Belges vis-à-vis de l’indexation concerne donc, le pouvoir d’achat. Mais on est en droit d’imaginer qu’elle reflète des des inquiétudes portant plus loin que la fin du mois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le choc, à l’évidence, est extrême. Les niveaux d’inflation que nous enregistrons actuellement, sur fond de guerre et de crise de l’énergie, sont inédits depuis des décennies. Il n’est pas étonnant, dans un tel contexte, que « notre » mécanisme d’indexation automatique des salaires et autres prestations, permettant classiquement d’amortir l’impact de la hausse des prix, se montre insatisfaisant.

Mais il n’empêche : 73 % de Belges qui se déclarent insatisfaits d’une indexation pourtant censée les protéger des effets de l’inflation en préservant leur pouvoir d’achat, ce n’est pas rien. Non, répondent-ils, l’indexation n’est pas suffisante pour compenser la hausse des prix. Et quand 61 % d’entre eux estiment dans la foulée que leur pouvoir d’achat va continuer à baisser l’an prochain après avoir déjà fondu cette année, on ne peut qu’être pris d’un sentiment d’inquiétude.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par La Vraie Pensée Ecolo, mercredi 7 décembre 2022, 5:09

    Ne pas oublier que lesdits renoncements (chauffage, alimentation, déplacements), devenus permanents, sont la définition du Paradis Vert....

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs