Accueil Économie Consommation

Le patron de Carrefour: «Nous allons redonner leurs lettres de noblesse à nos hypermarchés»

Geoffroy Gersdorff, patron de Carrefour Belgique, doit manœuvrer sur le terrain de la grande distribution, accidenté par l’inflation. Turbo sur les marques propres et coup de frein sur l’assortiment !

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 7 min

C’est en pleine tempête du pouvoir d’achat que le Belge Geoffroy Gersdorff, 25 ans de maison, a pris la barre de Carrefour Belgique. C’était en juillet. Et depuis lors, l’inflation n’a cessé de grimper, forçant le distributeur, comme tant d’autres, à multiplier les actions promotionnelles pour préserver les parts de marché de ses 800 magasins, en majorité franchisés. Le capitaine ne craint en rien le naufrage. Il se dit même « extrêmement passionné et déterminé à faire réussir Carrefour Belgique dans un marché très compétitif. » Son cap sur une mer démontée est clair : « Retrouver une trajectoire économiquement durable à travers nos différents formats de magasins. »

Comment Carrefour Belgique vit l’inflation ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Weissenberg André, mardi 6 décembre 2022, 11:40

    Réduire l'assortiment? Encore? On a déjà perdu les allume-feu Carrefour, les pastilles Carrefour d'activation des bactéries des "sterfput", la lessive en poudre Oxygène de Carrefour, la saucisse fumée Carrefur, la choucroute au vin Herta et nombre de plats de l'assortiment de plats préparés frais Carrefour Gourmet, etc ... Point trop n'en faut! En plus, Carrefour ferait bien de s'occuper enfin de toute urgence de son site de vente online! Là, c'est le désastre total! La centralisation de la préparation des commandes "Drive" a tourné à la cata, et le retour à la préparation directement par les magasins montre que les lacunes qui existaient auparavant n'ont toujours pas été ni rencontrées ni corrigées (produits "indisponibles" online mais pas en magasin, promotions online différentes de celles des folders magasin, articles introuvables en ligne mais bien disponibles en magasin, etc ...). Delhaize fait beaucoup mieux. De plus, le client (comme moi) qui fait maintenant sa commande "collect and go" chez Delhaize se retrouve avec un caddie bien moins cher que celui de Carrefour Drive, en plus d'être complet (par rapport à la commande) pour des articles comparables, voir les mêmes ... Allô, les pompiers? Il y a le feu chez Carrefour!

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs