Accueil Culture Scènes

Théâtre des Galeries: la Revue et ses (très) drôles de dames

Il est loin le temps où, dans la Revue, les femmes servaient la soupe aux hommes politiques parodiés, quand elles ne jouaient pas les potiches emplumées. Aujourd’hui, non seulement, elles sont à l’écriture mais elles dépoussièrent le genre. Ou quand « meneuse de revue » prend un autre sens.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Parlez de « revue » et vous verrez que surgissent dans les esprits des images d’hommes politiques parodiés à coups d’humour testostéroné. Parlez de « meneuse de revue » et vous verrez comme l’expression semble indissociable de danseuses dévêtues virevoltant dans des nuages de plumes frivoles. C’est bien simple : la Revue, spectacle satirique destiné à égratigner l’actualité de l’année, est largement vue comme un domaine masculin où, pendant longtemps, les hommes se sont arrogé les meilleurs rôles, voire tous les rôles, y compris celui des femmes. Souvenez-vous de Madame Chapeau ! Mais la meneuse de revue, elle, en est toujours réduite à ce qu’on ne voit d’elle que ses cuisses rebondies sur la scène du Lido.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs