Accueil Énergie

La crise énergétique entraîne une accélération des énergies renouvelables

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié un nouveau rapport. Sa conclusion est que la crise énergétique

Temps de lecture: 2 min

La crise énergétique conduit à un déploiement accéléré des énergies renouvelables, a déclaré l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans un nouveau rapport. La capacité totale des énergies renouvelables dans le monde va quasiment doubler au cours des cinq prochaines années, tandis que le charbon devrait être supplanté en tant que principale source de production d’électricité d’ici 2025.

Dans son étude, l’organisation basée à Paris estime que la capacité des énergies renouvelables augmentera de 2.400 gigawatts au cours de la période 2022-2027, soit près d’un tiers de plus qu’envisagé précédemment.

Par énergie renouvelable, on entend notamment l’énergie alimentée par le soleil, le vent, la chaleur de la terre, les chutes d’eau ou les marées.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie, grand exportateur de pétrole et de gaz, et les sanctions contre Moscou ont provoqué une crise énergétique majeure dans plusieurs pays d’Europe. D’autant plus que ces pays étaient dépendants de l’approvisionnement russe. Ils se voient désormais contraints de diversifier leurs approvisionnements.

À lire aussi La flambée des prix du papier fragilise de nombreux secteurs

Selon Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, « les énergies renouvelables connaissaient déjà une croissance rapide, mais la crise énergétique mondiale les a fait entrer dans une nouvelle phase de croissance encore plus rapide, les pays cherchant à tirer parti de leurs avantages en matière de sécurité énergétique ». « Dans les cinq prochaines années, la production d’énergie renouvelable égalera le volume accumulé lors des 20 années précédentes », poursuit-il.

Les pays de l’UE pourraient encore booster le développement de l’énergie éolienne et solaire s’ils simplifiaient la procédure d’obtention des permis, ponctue le rapport.

À lire aussi Qui sont les perdants de la crise énergétique?

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 6 décembre 2022, 17:15

    Excellent.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 7 décembre 2022, 9:08

    Oui Alexandre, la tendance à accélérer le développement de la production d'<énergie renouvelable> est une très bonne chose. La seule inquiétude à avoir par contre, est (à nouveau) cette tendance à toujours vouloir "mettre tous ses oeufs dans le même panier" (<tout au nucléaire> ou <tout au solaire/éolien>, et rien d'autre). Le jour où on "se prend les pieds dans le tapis", la taille de l'omelette à faire cuire en une seule fois se révèle alors gigantesque...

  • Posté par Ernotte Sébastien, mardi 6 décembre 2022, 15:17

    Excellente nouvelle, heureusement que dans chaque crise il y a de bons côtés.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 7 décembre 2022, 9:10

    Et pas/plus de référence "cachée" ou "indirecte" à la vaccination contre le <SARS-CoV-2>, <Averell> ??? Bel effort à souligner...

  • Posté par dams jean-marie, mardi 6 décembre 2022, 13:27

    Pas évident de faire à manger avec un pull comme source de chaleur Smyers J-P .... En utiliser deux que l'on frotte comme les silex ?? On avait des centrales nucléaires mais les "toilettes sèches" n'en voulaient plus !!!

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une