Accueil Économie Consommation

Carburants: l’espoir d’une stabilisation des prix

Les pics de l’été semblant bel et bien derrière nous, les prix du MWh se sont stabilisés tant en gaz qu’en électricité. Mais à des niveaux sensiblement plus élevés qu’en janvier dernier…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

En baisse toute ? Après les pics enregistrés ces derniers mois, tant les prix du gaz que de l’électricité (qui sont en partie liés) sont en baisse. De l’ordre de 20 %, selon le régulateur du marché (Creg), qui avance un prix moyen d’approvisionnement de l’ordre de 4.800 euros pour un ménage moyen pour un contrat conclu en novembre, contre près de 6.000 euros en octobre.

Comment justifier cela ? Par l’évolution du prix du gaz, qui a effectivement subi une forte décrue depuis la flambée enregistrée en été : de l’ordre de 135 euros le MWh sur le marché dit TTF, à comparer aux 340 euros, exceptionnels, de la fin août… mais aussi, à l’inverse, aux 80 euros qui étaient encore d’actualité en janvier dernier. Du côté de l’électricité, on tourne actuellement autour de 400 euros le MWh, soit en deçà des pics de la fin de l’été (parfois plus de 600 euros), mais encore bien davantage que les 100 euros de début janvier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par CORDIER Vincent, mercredi 7 décembre 2022, 17:20

    Pour les prix et la demande de gaz, je vous recommande très fortement à s'intéresser au dernier rapport publié par The Shift Project, sur base des données de Rystad Energy. Entre les prévisions des besoins de l'Europe et l'approvisionnement, il y a un fossé très difficile à enjamber. Vraiment, à absolument prendre au sérieux

  • Posté par Sbrissa Angelo, mercredi 7 décembre 2022, 12:08

    Bravo. Je n'ai pas vérifié mais j'ai tiqué aussi.

  • Posté par La Vraie Pensée Ecolo, mardi 6 décembre 2022, 22:33

    pauvreté énergétique à des fins idéologiques? Jamais! Je reviens d'extrême orient, quel bonheur qu'un Etat et une société bien gérés permettent de se payer 24 degrés à l'intérieur quand il fait -11 à l'extérieur....

  • Posté par Wauters Georges, dimanche 11 décembre 2022, 11:34

    Vous avez fait ma journée là. Juste quelques petites précisions au sujet du message de M « la vraie pensée Écolo », tout un programme. Partout dans le monde, du moins dans les pays où il fait froid, des gens chauffent à 24 degré quand il gèle, même en Belgique. La planète ne dit pas merci mais il ne faut pas un pays bien géré pour ça! Alors l extrême orient où il fait froid dites vous. On a donc le choix entre trois dictatures, on peut espérer que ce n est pas d eux dont vous parlez en termes de bonne gestion! Reste la Corée, pour rappel le pays avec le plus haut taux de suicide chez les jeunes et le Japon qui a une dette à 259% de son PIB, fameuse bonne gestion en effet!

  • Posté par Otte Gérard, mardi 6 décembre 2022, 23:24

    Je reviens de Doha, quel bonheur de se payer 18°C à l'intérieur quand il fait 45°C à l'extérieur... :-)

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs