Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: Poutine assure qu’il n’utilisera l’arme nucléaire qu’en réplique à une frappe ennemie

La tension est montée entre la Russie et l’Ukraine après des frappes sur deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays.

Temps de lecture: 1 min

Le président russe Vladimir Poutine a laissé entendre mercredi que la Russie n’utiliserait pas l’arme nucléaire en premier, mais uniquement « en réponse » à une éventuelle frappe ennemie de ce type sur son territoire.

À lire aussi Guerre en Ukraine: les Etats-Unis disent «ne pas encourager» les frappes ukrainiennes en Russie

« Nous considérions les armes de destruction massive, l’arme nucléaire, comme un moyen de défense. (Y recourir) est construit autour de ce qu’on appelle la “frappe en représailles”  : si on nous frappe, on frappe en réponse », a déclaré M. Poutine lors d’une réunion télévisée.

À lire aussi Guerre en Ukraine: aider Kiev «plus vite»... pas si simple

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 7 décembre 2022, 17:43

    Ce gars est tellement prévisible dans ses déclarations et imprévisible dans ses actes qu'on ne sait pas très bien à quoi il sert de l'écouter quand il nous fait part de ses intentions.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 décembre 2022, 7:42

    Il est un fait que vu la "fiabilité" de ses déclarations précédentes, le pire reste à craindre...

  • Posté par Rabozee Michel, mercredi 7 décembre 2022, 17:37

    Jusqu'à présent, tou ce qu'à dit Poutine se sont révélées des contre-vérités, il a toujours fait l'inverse de ce qu'il disait (ça a commencé par les soi-disant "exercices" et retraits en février 2022, alors qu'il positionnait réellement ses troupes pour procéder à l'invasion de l'Ukraine. Ses derniers propos doivent donc être craints.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 décembre 2022, 7:43

    En effet, M. Rabozee.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 7 décembre 2022, 17:56

    Il avait aussi nié que les troupes présentes en Crimée en 2014, les fameux "petits hommes verts" étaient russes. Comme il a nié qu'il y avait des troupes russes dans le Donbas, et que la Russie avait abattu le Boeing de Malaysian. Poutine ment sur pratiquement tout. Il ne faut donc pas tenir compte de ce qu'il dit, et même se préparer au contraire de ce qu'il dit.

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une