Accueil Société

Philippe Nivet: «La Somme a usé les Allemands, mais au prix d’une saignée des troupes alliées»

Philippe Nivet est historien et professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie (Amiens). Il est l’auteur, avec Marjolaine Boutet, d’un ouvrage intitulé « La Bataille de la Somme. L’hécatombe oubliée » publié récemment chez Tallandier. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Quel est, dans l’esprit des Alliés, l’objectif de la bataille de la Somme ?

Lors de la conférence interalliée qui se déroule en décembre 1915 à Chantilly, il est convenu que les Alliés déclencheront des offensives simultanées pour rompre l’enlisement et en revenir à une guerre de mouvement. Sont donc planifiées une offensive franco-anglaise sur le front occidental, une offensive des Russes de Broussilov sur tout leur front et une attaque italienne sur la frontière autrichienne. En février, Joffre s’accorde avec le général Haig, qui commande l’armée britannique en France, sur le principe d’une offensive conjointe qui serait menée dans la Somme, fin juin 1916. Il est alors question d’un front de 70 km et d’une bataille essentiellement française.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs