Accueil Sports Coupe du monde

Coupe du monde: avant d’être humiliés par le Portugal, les Suisses ont été victimes…d’un virus!

Il ne s’agit pas du Covid.

Temps de lecture: 2 min

Au lendemain de l’élimination de la Nati 6-1 contre le Portugal en huitièmes de finale du Mondial 2022, le directeur sportif de la Suisse Pierluigi Tami a affirmé mercredi que les joueurs malades ont été victimes d’« un virus qui circulait dans l’hôtel », mais que ce n’était pas le Covid.

« Ce n’était pas une question de Covid. C’était un virus qui circulait dans l’hôtel. Pas tous, mais quelques joueurs l’ont attrapé », a expliqué Tami en conférence de presse, mercredi après-midi.

Tami a ainsi balayé la crainte d’un foyer de contamination au Mondial 2022, après que les Suisses ont été en contact avec le Portugal de Cristiano Ronaldo, qualifié pour les quarts de finale, où il rencontrera le Maroc samedi (16h00).

Depuis le début du Mondial, plusieurs joueurs de la sélection suisse sont tombés malades, victimes de « refroidissements ».

Mardi soir, le sélectionneur de la Nati Murat Yakin a évoqué les cas de Silvan Widmer (« trop malade » pour jouer, victime de « fièvre » et avec des « symptômes de refroidissement), de Fabian Schär (remplacé car « il n’avait pas la force pendant le match »), et Nico Elvedi (« il n’était pas à 100 % non plus »).

« On a manqué de fraîcheur. Malheureusement, on avait plusieurs joueurs malades ou souffrants, et l’adversaire a été plus fort, plus frais. On a payé l’énergie dépensée lors des trois premiers matchs », a précisé Yakin mardi soir.

« Nous étions au courant de ce problème (de virus à l’hôtel, NDLR) et avons fait des recommandations à l’équipe. Au début, cela ne posait pas de problème. Mais bien sûr, nous devons analyser si nous pouvons mieux faire les choses à l’avenir », a ajouté Tami.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Coupe du monde au Qatar

Analyse Lionel Messi, le plus grand de tous les temps?

Lionel Messi enfin sur le toit du monde. L’Argentin a complété son armoire à trophées et hérite d’une place encore plus confortable à la table des plus grands. À 35 ans, il pourrait même s’offrir le luxe de présider cette assemblée de légendes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb