Accueil Belgique Politique

Vincent Van Quickenborne à nouveau sous haute surveillance: ce que l’on sait

« De nouveaux éléments sont apparus dans le dossier », a indiqué mercredi soir le parquet fédéral.

Temps de lecture: 1 min

Le domicile du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) à Courtrai est à nouveau sous haute surveillance par la police locale et fédérale. L’information diffusée dans ce sens par le quotidien Het Laatste Nieuws a été confirmée à l’agence Belga par le Procureur fédéral.

Ce fut déjà le cas à la fin du mois de septembre, lorsque la police avait eu vent d’un projet d’enlèvement du ministre. Dans le cadre de cette enquête, quatre suspects ont été placés en détention provisoire.

« De nouveaux éléments sont apparus dans le dossier », a indiqué mercredi soir le parquet fédéral. « Il faut maintenant enquêter. »

Pour l’instant, le parquet fédéral ne donne pas d’autres informations. Le cabinet du ministre Van Quickenborne s’est refusé à tout commentaire.

À lire aussi Van Quickenborne menacé par les narcotrafiquants: «Cela ne change rien, je travaille avec plus de conviction encore»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une