Accueil Société Régions Bruxelles

Brussels Airport: des passagers se rebellent, les départs hors Schengen très perturbés

Les passagers d’un vol annulé vers le Cameroun bloquent l’entrée d’une jetée pour les voyages non-Schengen.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Mercredi matin, le vol SN369 de Brussels Airlines vers Douala (Cameroun) a connu un problème technique une fois arrivé au-dessus d’Orléans. L’avion a fini par faire demi-tour et de revenir à Brussels Airport. Les passagers ont débarqué dans le terminal pendant que Brussels Airlines cherchait une solution de remplacement. Qui n’est pas venue. La plupart de ces passagers, en transit, ne disposant pas de visa pour entrer en sur le territoire belge, il était impossible de les transférer vers un hôtel. Ces passagers qui ont attendu toute la journée de mercredi dans le terminal B espéraient pouvoir embarquer dans le vol de ce jeudi matin vers Douala qui était, lui aussi, bien rempli. Apprenant qu’ils ne pouvaient repartir, vers 7h ce matin, une partie des passagers a décidé de bloquer l’accès à la jetée B du terminal bruxellois, celle qui donne accès à tous les vols hors Shengen.

Ce blocage très en amont du flux des passagers vers la jetée B où beaucoup de départs ont lieu vers les destinations lointaines a vite causé d’importantes perturbations. En attendant que Brussels Airlines trouve une solution pour ses passagers, l’aéroport a dû mettre ne place des navettes par bus pour tous les passagers vers leurs portes d’embarquement, ce qui prend évidemment beaucoup de temps. Il est impossible, pour l’instant de dire quand les choses vont s’améliorer.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par El Cabron Nicolas, jeudi 8 décembre 2022, 11:05

    Notre civilisation s'enfonce de plus en plus dans le chaos. Comment arrêter cette machine infernale ?

  • Posté par collin liliane, jeudi 8 décembre 2022, 10:56

    Depuis quand le fait de rencontrer des problèmes permet-il d'en causer à autrui?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 décembre 2022, 12:01

    C'est la nouvelle "manière d'être", Mme Collin. Assez déplorable, mais de plus en plus répandu...

  • Posté par Degive Albert, jeudi 8 décembre 2022, 9:57

    Quand il n'y a d'autre éducation que tok les gens se "révoltent"

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 8 décembre 2022, 12:07

    <Avant>, l'utilisation de <TicTac®> permettait de conserver une haleine "fraîche". <De nos jours>, <TikTok> "mène le bal"... Et les chorégraphies y sont tout sauf "élégantes" (pour la plupart en tout cas, me dit-on).

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo