Accueil Léna

Minorités ethniques en Russie: «La peur coule dans nos veines»

Bafouées dans leurs droits, surmobilisées en Ukraine, les minorités ethniques en Russie paient un lourd tribut à la guerre.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lorsqu’on lui demande si elle espère rentrer un jour en Sibérie, la voix de Yana Tannagasheva se brise : « Cela a été très dur d’abandonner ma communauté. Mais aujourd’hui, je sais que j’ai fait le bon choix. Mon fils aîné est en âge de faire l’armée. Si nous rentrions, il serait envoyé en Ukraine. »

La jeune femme est membre des Shors, l’un des nombreux peuples autochtones de Russie. Son village se trouvait dans la région de Kemerovo, au sud de la Sibérie, riche en charbon. Une aubaine pour le gouvernement, une sentence d’exil pour les Shor : « En 2013, nous avons été sommés de vendre nos terres à une entreprise qui voulait extraire le charbon. Parce que nous avons refusé, notre village a été incendié. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patric Stun, vendredi 9 décembre 2022, 20:00

    Quid des russes dans les pays baltes

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs