Accueil Énergie

Alexander De Croo: «Nous avons une politique énergétique solide»

Le Premier ministre Alexander De Croo a été interrogé par les députés ce jeudi. Le kern a décidé mercredi d’analyser d’ici janvier toutes les options afin d’assurer l’indépendance énergétique de la Belgique pour l’hiver 2025-2026.

Temps de lecture: 2 min

Ce gouvernement assure la sécurité d’approvisionnement dans des temps incertains alors que, dans d’autres pays, on s’inquiète de la situation pour l’hiver actuel. » Le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a défendu jeudi, en séance plénière de la Chambre, la décision prise la veille en conseil des ministres restreint (kern) d’analyser d’ici janvier toutes les options afin d’assurer l’indépendance énergétique de la Belgique pour l’hiver 2025-2026. Il a en outre confirmé le maintien du 31 décembre comme date limite pour un accord avec Engie sur la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 4 et Tihange 3 jusqu’en 2036.

Au vu des nouveaux éléments dégradant la situation énergétique en Europe (guerre en Ukraine qui se poursuit, parc nucléaire français au ralenti), Elia et Fluxys, pour le volet gazier, ont recommandé mercredi soir de renforcer les capacités de production à hauteur de 900 à 1.200 MW pour l’hiver 2025-2026 et un buffer supplémentaire de 1.600 MW pour l’hiver 2026-2027. Les hivers 2022-2023, 2023-2024, 2024-2025 sont par contre couverts avec les capacités actuelles et les investissements déjà prévus et validés.

À lire aussi Nucléaire: un kern studieux, avant des débats explosifs début 2023?

Interrogé par pas moins de onze députés, Alexander De Croo a estimé qu’il s’agissait là d’un travail sur le long terme et basé sur « le pire du plus pire scénario ». « La discussion qui est menée est tout à fait différente que dans d’autres pays d’Europe où l’on parle de plan de délestage pour cet hiver-ci », a-t-il indiqué, citant la France, la Suisse et l’Allemagne. « Et ces pays n’ont aucun black-out grâce à qui ? A la Belgique, car nous avons une politique énergétique solide. »

Egalement interrogée, la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten (Groen) a indiqué que tous les scénarios étaient envisagés. « Vous pouvez appliquer la politique de l’autruche et croire que le problème que connaît la France se résorbera tout seul. Ou il existe une autre option : prévoir une sécurité supplémentaire. » Un briefing technique pour la presse est prévu à 16h30 à son cabinet.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Piscaer Benne, vendredi 9 décembre 2022, 7:15

    Quand je vois cette photo, je suis définitivement convaincu qu'il dit la vérité... je plaisante. L'homme se rend pleinement compte qu'il ne peut tenir aucune des promesses faites dans le passé.

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 8 décembre 2022, 17:58

    Menteur !

  • Posté par Dr Mi, jeudi 8 décembre 2022, 17:08

    ouf on est sauvé. Les prix vont donc revenir à la normal ?!

  • Posté par Dr Mi, samedi 10 décembre 2022, 10:07

    Non les prix doivent revenir à la normal. Car ceux qui trinquent ce sont les petits et moyens revenus. Et c'est même plus sur 19 degrés que leur chauffage fonctionne mais sur 15 voir pas du tout. Ceux qui ont les moyens restent avec leur chauffage à 21 degrés! Ce système est inacceptable et totalement inégalitaire !

  • Posté par Lietard Rudy, jeudi 8 décembre 2022, 18:03

    Les prix diminueront peut-être mais pas comme il y a quelques années et tant mieux ainsi. Avec des prix moyens ou élevés nous faisons quasi tous attention à notre consommation. Si les prix diminuent de trop le thermostat sera vite mis sur 21,5 ou 22 degrés.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une